La conférence de Syrte, une dernière chance pour la paix au Darfour

Syrte- Libye (PANA) -- La conférence internationale de Syrte sur les négociations finales de paix au Darfour qui ont débuté samedi à Syrte, au centre de la Libye, représente la dernière chance pour parvenir à la paix dans cette province occidentale soudanaise, a affirmé imanche le secrétaire libyen des affaires de l'Union africaine (UA, Dr Ali Triki.
Dans une déclaration faite à la PANA dimanche à Syrte en marge de la 2ème séance plénière de la conférence, Dr Ali Triki a indiqué que toutes les parties sont attachées au règlement de ce problème, affirmant que la rencontre de Syrte offre l'opportunité à toutes les parties concernées par la question du Darfour de prendre part à ce processus politique.
"Nous avons exhorté et nous exhortons, au nom des pays voisins du Soudan et de la Libye, tous les protagonistes de la crise au Darfour à y participer", a ajouté le responsable libyen.
Cependant, a-t-il précisé, "nous ne contestons pas que les factions qui ne sont pas venues aient besoin de plus de temps pour affiner leur position, mais cela doit se faire dans le cadre de cette conférence.
Il y a des salles et des moyens qui seront mis à leur disposition pour leur permettre d'adopter une position commune".
Mais le secrétaire libyen aux affaires de l'UA a averti que le monde n'attendra pas éternellement, car la situation au Darfour n'est plus un problème soudanais ni africain, mais international.
"Le monde entier n'admettra plus que la situation dans cette province perdure de cette façon", a-t-il ajouté.
Dr Ali Triki a aussi mis en garde contre tout échec de ces négociations, affirmant que "si nous ne réglons pas le problème d'autres le feront à notre place".
A propos d'éventuelles sanctions contre les factions qui ont refusé de rejoindre le processus politique de négociations de paix au Darfour, Dr Triki a indiqué que cette question relève du seul ressort du Conseil de sécurité des Nations unies.
On rappelle que la conférence internationale de Syrte sur les négociations finales de paix au Darfour qui a débuté samedi, se tient sous le parrainage des Nations unies et de l'Union africaine (UA), avec la participation des pays membres du Conseil de sécurité et les pays voisins du Soudan (Libye, Tchad, Erythrée et Egypte).

28 octobre 2007 16:18:00




xhtml CSS