La biodiversité au centre d’un atelier régional des femmes à Brazzaville

Brazzaville, Congo (PANA) – Un atelier régional du Réseau des femmes africaines pour le développement durable (REFADD) se tient depuis jeudi à Brazzaville, pour améliorer les connaissances des participantes en matière d'Accès aux ressources génétiques (APA), en vue d'un partage équitable des avantages découlant de leur utilisation, annonce une source officielle.

Organisé par le REFADD, en collaboration avec une société allemande, Deutsche Gesellschaft, autour du thème "Femme et processus APA en Afrique centrale: comment influencer la mise en œuvre au niveau national", cet atelier regroupe les représentantes de cette association venues du Gabon, du Tchad, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, de la Centrafrique, du Rwanda et du Burundi.

Au cours de cet atelier, d'autres communications porteront sur l'accès aux ressources juridiques, l'utilisation de ressources génétiques, l'état des lieux de l'APA dans les pays au niveau sous-régional et l'identification des activités à mener après la formation.

"Le présent atelier est une occasion pour nous de savoir les outils devant œuvrer à la conservation et à l'utilisation durable des ressources génétiques qui constituent la matière première des femmes de nos contrées", a déclaré la présidente du REFADD, Eulalie Bshige, à l’ouverture de cette rencontre.

Par ailleurs, Mme Bshige a souligné l'importance d'établir l'équité entre les producteurs de ces ressources naturelles (l'Afrique) et les utilisateurs, notamment les pays développés.

La Convention sur la biodiversité biologique a été adoptée lors du sommet de la Terre tenu à Rio de Janeiro au Brésil en 1992.

Cette convention a pour objectif principal de maintenir l'équilibre écologique planétaire, tout en allant vers le développement économique, rappelle-t-on.
-0- PANA MB/JSG/IBA 22fev2013


22 février 2013 10:00:39




xhtml CSS