La Tanzanie abolit le travail des enfants

Dar es Salaam- Tanzanie (PANA) -- L'Organisation internationale du travail (OIT) a classé la Tanzanie en tête d'une liste de trois pays dans le monde qui ont instauré un programme limité dans le temps destiné à éliminer, de manière efficace, les pires formes de travail des enfants.
Les autres pays sont le Népal en Asie et le Salvador en Amérique Latine.
Ce programme, limité dans le temps, est extrait d'une convention de l'OIT qui stipule que les pays doivent prendre des mesures immédiates et efficaces pour garantir l'interdiction et l'élimination du travail des enfants dans une période de temps définie.
La convention traite des pires formes de travail des enfants telles que l'esclavage, le commerce illégal, la servitude, l'utilisation à des fins de prostitution ou de pornographie, les travaux dangereux et domestiques et l'utilisation dans les conflits armés.
S'exprimant lors d'une table ronde, le représentant régional de l'OIT pour l'Afrique de l'Est, Ali Ibrahim, a fait part de sa fierté d'avoir initié ce programme "dont l'un des éléments clés est l'approche basée sur la participation des communautés", a-t- il déclaré.
Le département américain du travail a alloué plus de 45 millions de dollars pour financer ce programme innovant et stimulant instauré l'année dernière.
Sur la base des conclusions tirées de récentes études, il y a 4,8 millions d'enfants âgés entre 5 et 17 ans qui travaillent, sur un nombre total de 12 millions d'enfants dans cette tranche d'âge en Tanzanie.
La Tanzanie a une population de plus de 30 millions d'habitants, rappelle-t-on.
Le programme associera les approches thématiques et géographiques sur une période allant de 5 à 10 ans.

24 avril 2001 19:03:00




xhtml CSS