La Somalie ouvre un "nouveau chapitre de son histoire", selon un responsable onusien

Bruxelles, Belgique (PANA) - Une réunion de haut niveau de représentants du gouvernement somalien et de la communauté internationale, y compris des Nations unies, a pris fin à Bruxelles mardi sur l'engagement renouvelé de soutenir les progrès de ce pays de la Corne de l'Afrique dans une série de domaines, comme la gouvernance et les efforts de construction de la paix.

Un communiqué révèle que des officiels de 58 pays et six organisations internationales étaient présents pour l'adoption du Cadre de responsabilité mutuelle (MAF, en anglais) du Forum de partenariat sur la Somalie, qui sera mis en œuvre dans les six prochains mois.

Le MAF énumère les engagements communs de la Somalie et de ses partenaires internationaux dans les secteurs des réformes politiques, de la sécurité, du développement économique et de la relance et de l'aide humanitaire, alors que ce pays se reconstruit, après des décennies de confit armé et de chocs climatiques.

"La Somalie ouvre un nouveau chapitre de son histoire, avec le potentiel de transformer radicalement son avenir", a déclaré la cheffe des Affaires politiques des Nations unies, Rosemary DiCarlo, dans une séance avant l'adoption du MAF.

La Secrétaire générale-adjointe a ajouté que le plan de transition sécuritaire du pays - qui permet à la Somalie de prendre progressivement la responsabilité de la sécurité sur le territoire national, y compris par le transfert progressif des tâches de la Mission de l'Union africaine en Somalie, AMISOM - représente des progrès remarquables dans le processus de reconstruction de l'Etat somalien.

Mme DiCarlo a salué l'action des autorités politiques somaliennes, largement représentées au forum, tout en soulignant que la mise en œuvre des engagements de la MAF ne serait pas possible sans la mobilisation de ressources financières adéquates.

Le MAF prévoit que la Somalie et ses partenaires internationaux s'entendent et évaluent les progrès réalisés dans la réalisation des objectifs communs pour le renforcement des processus de construction de la paix et de l'Etat dans ce pays. Il est considéré comme le socle du partenariat pour le développement de la Somalie.

"L'Organisation des Nations unies est pleinement engagée dans l'avenir de la Somalie et va appuyer la mise en œuvre de ce plan", a déclaré Mme DiCarlo, qui a également souligné que l'organisation mondiale travaillera en étroite collaboration avec l'Union africaine et tous les autres partenaires.

La responsable onusienne a indiqué qu'au cours des six prochains mois, la Somalie devra accélérer ses préparatifs pour les élections "une personne, une voix" de 2020-2021, ainsi que le processus de révision de la Constitution, tout en s'assurant que des accords solides soient en place concernant la répartition des pouvoirs et le partage des richesses entre le gouvernement central et les Etats membres de la fédération.

La feuille de route politique, d'après Mme DiCarlo, devra également prévoir une politique inclusive et un engagement véritable de la Société civile et des acteurs du secteur privé.

Organisé par le gouvernement fédéral de la Somalie, l'Union européenne et la Suède, le Forum est une réunion internationale récurrente pour la promotion des processus de paix et de développement dans ce pays de la Corne de l'Afrique.

Le forum de cette semaine fait suite aux réunions de Londres et de Mogadiscio ces deux dernières années. Une autre réunion de haut niveau se tiendra dans six mois pour faire le point sur les résultats de la réunion de Bruxelles.
-0- PANA MA/FJG/JSG/IBA 18juil2018

18 Julho 2018 10:54:55




xhtml CSS