La Sierra Leone recommande l'exemple d'intégration de la CEDEAO

Banjul- Gambie (PANA) -- Le ministre sierra léonais des Affaires étrangères, Momodu Koroma a exprimé jeudi, le souhait que les efforts de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) pour intégrer la sous-région forme un pilier de l'intégration africaine.
Evoquant les protocoles sur la libre circulation des personnes, des biens et des services, l'unification des tarifs douaniers et les passeports de la CEDEAO entre autres, le ministre a déclaré : "J'espère que ces protocoles pourront servir de pilier pour l'intégration de l'Afrique".
M.
Koroma a fait cette déclaration à la PANA à Banjul, en prévision du 7ème Sommet de l'UA, ce week-end dans la capitale gambienne.
La CEDEAO est une des huit communautés économiques régionales (CER) reconnues par l'Union africaine.
L'harmonisation et la rationnalisation des CER sont considérées comme essentielles pour la réalisation de l'intégration africaine, qui est le thème du sommet de Banjul.
Le ministre sierra léonais a déclaré que les appels pour une réduction supplémentaire du nombre des CER devaient être mis en balance avec l'accord qui allait être passé par les Etats-membres du Sommet de Banjul.
"Il n'est pas simple pour une personne d'exprimer une opinion sur ce sujet (la rationalisation).
Il faut parvenir à nous entendre.
C'est une question qu'il faut régler à l'amiable: "Les résultats dépendront de la synergie que nous aurons pu atteindre".
Sur les réformes de l'ONU, le ministre a déclaré que la Sierra Leone, en tant que présidente du comité de coordination sur les réformes, estimait que la position commune de l'Afrique devait être présentée aux autres Etats membres de l'ONU.
"Ceci est nécessaire afin que les autres membres puissent accepter notre position et que l'Afrique puisse bénéficier de ces réformes", a expliqué M.
Koroma.
Il a indiqué que le comité avait "articulé notre position commune pour la présenter à l'Assemblée de ce sommet".

29 juin 2006 19:25:00




xhtml CSS