La SADC reste prudente sur la formation des Etats unis d'Afrique

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le secrétaire exécutif de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), Tomas Salomao, estime que: "avant la formation d'un gouvernement continental, l'articulation et la communication entre les différents sous-groupes régionaux comme la SADC ou la CEDEAO (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) devraient être renforcées".
Le Guide libyen Mouammar Kadhafi avait annoncé vendredi que le gouvernement fédéral africain serait formé en juillet prochain, à l'occasion du 11ème sommet de l'Union africaine au Caire, la capitale égyptienne.
Mais l'officiel de la SADC considère cet événement comme "quelque chose qui se déroulera naturellement et ne doit pas être forcée".
"Une approche graduelle est nécessaire, qui dépend avant tout du renforcement des communautés existantes telles que la SADC", a déclaré M.
Salomao, à l'Agence mozambicaine de presse à Addis- Abeba.
"A notre avis, il est encore prématuré d'avancer vers la formation d'un gouvernement d'union", a-t-il poursuivi.
Pour M.
Salomao, "en favorisant la communication entre les blocs sous-régionaux, nous avançons dans un processus graduel et alors les événements comme l'intégration totale du continent et le gouvernement d'union se produiront naturellement".
D'autre part, la SADC a appelé à une position ferme des leaders africains par rapport aux mesures adoptées pour mettre un terme à la crise au Kenya et aider ce pays à retrouver la paix et la tranquilité.
"Ce ne sera pas un bon signe si le sommet se termine sans que rien ne soit dit afin de renforcer la nécessité d'avancer vers la paix au Kenya" a insisté le secrétaire exécutif de la SADC.

02 février 2008 11:47:00




xhtml CSS