La Réunion représentée à la 7ème convention du GOPIO à Maurice

Saint-Denis- La Réunion (PANA) -- La Réunion est représentée, pour la première fois, par une forte délégation à la 7-ème Convention de l'Organisation internationale des peuples d'origine indienne (GOPIO, sigle anglais) qui se tient ce week-end au Centre Indira Gandhi pour la culture à Phoenix (Maurice).
Le sénateur maire de Saint-André, Jean-Paul Virappoulé, qui conduit la délégation réunionnaise, dans une interview à l'hebdomadaire 'Week-End', a exprimé sa vision du développement et de l'épanouissement des peuples d'origine indienne, à travers cette organisation indienne unique au monde.
"Le GOPIO ne cesse de grandir et sa croissance s'appuie sur des messages pour lesquels je milite depuis longtemps.
Je ne suis pas seul, d'autres peuples militent pour ces messages, surtout à un moment où le monde est déchiré", a-t-il expliqué.
Il a présenté cette organisation comme "avant tout, un messager de la paix", dont le but "n'est pas de créer une communauté repliée sur elle-même et sur ses valeurs, mais de (lui) demander de s'ouvrir au monde pour apporter le message du Mahatma Gandhi".
Le sénateur maire réunionnais a souhaité voir une complémentarité économique mais surtout culturelle entre la Réunion et Maurice qui vient d'être choisi pour accueillir le siège du GOPIO et dont la majorité de la population est d'origine indienne.
"Avec nos frères mauriciens qui parlent un français impeccable et qui, de surcroît, sont bilingues.
Il faut aussi qu'on apporte la culture d'un grand pays comme la France et il faut en être fier", a encore dit M.
Virappoulé.
Selon lui, l'Inde elle-même s'est inspirée de la Constitution révolutionnaire française.
"Dans le GOPIO, nous sommes chez nous pour dire à tous les frères originaires de l'Inde d'apporter nos valeurs de paix, notre savoir-faire et notre capacité dans l'intérêt général de l'humanité et au service de notre cause", a conclu Jean-Paul Virappoulé.
Maurice a été proclamée capitale des 22 millions d'Indiens vivant hors de l'Inde, à l'occasion de cette 7-ème convention.
Annonçant la nouvelle devant un millier de délégués étrangers et locaux présents, le secrétaire général du GOPIO, Selvarajoo Sundaram, de la Malaisie, a rappelé que cette proposition a été faite, pour la première fois, le 12 janvier 2003 à New Delhi, en Inde.
"Maurice étant stratégiquement bien située et jouant un rôle de premier plan au sein de l'organisation" a été choisie par tous les partenaires, a-t-il déclaré.

07 décembre 2003 10:41:00




xhtml CSS