La RD Congo intensifie les contrôles pour contrer la propagation du virus Ebola dans le Nord-Kivu

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Au moins 33.300 voyageurs ont déjà été dépistés et 2.332 moyens de transport décontaminés dans les points d’entrée du Nord-Kivu, dans le cadre de la  surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola dans cette région, a déclaré jeudi le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, à la réunion du Comité national de coordination (CNC) de la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Selon le ministre, 15 points de contrôle sur les 32 existant dans l’axe Kasindi, Beni et Butembo, soit 47 pc, sont fonctionnels depuis le 03 août 2018 et à la date du 08 août 2018, 10. 978 voyageurs ont été dépistés et 280 moyens de transport décontaminés.

Le ministre de la Santé a annoncé le début, ce vendredi, de l’opération de vaccination contre la maladie à virus Ebola à Beni et l’arrivée prochaine des laboratoires mobiles à Beni et à Mangina.

Au sujet de la vaccination, il a également annoncé l’arrivée des coordonnateurs guinéens à Kinshasa, qui seront déployés ce vendredi.  

A la date du 08 août 2018, la province du Nord-Kivu a notifié 54 cas suspects, dont 30 à Mabalako, 22 à Beni et 2 à Goma.

Depuis le début de l’épidémie, cette province a enregistré 44 cas, dont 17 cas confirmés et 27 probables et 37 décès, dont 10 des cas confirmés et 27 de cas probables.

Il n’existerait aucun lien entre l’épidémie à virus Ebola qui s’est déclarée à Mangina, dans le territoire de Béni, au Nord-Kivu et celle qui s’était déclarée en mars dernier dans la province de l’Equateur, même le génotype étant différent.

Toutefois, les écosystèmes de la RDC favorisent la circulation de cette maladie lorsque les conditions sont réunies.

C’est la 10ème épidémie à virus Ebola qui a surgit en RDC depuis 1976.
-0- PANA KON/TBM/JSG/IBA 10août2018

10 août 2018 07:35:04




xhtml CSS