La RD Congo engagée à impliquer les adolescents et les jeunes au cœur de l’initiative All In (Tous ensemble)

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Le ministre de la Santé publique de la RD Congo, Félix Kabange, a pris un engagement solennel, devant la Communauté de lutte contre le Sida, d'impliquer les adolescents et les jeunes au cœur de l’initiative All In (Tous ensemble), au cours du lancement de cette action, le 23 juillet 2016 à Kinshasa, indique un communiqué de l’Onusida, transmis, mercredi, à la PANA.

Selon le communiqué, cette initiative a pour objectif de combattre les inégalités observées dans la riposte contre le Sida parmi les adolescents et les jeunes, ainsi qu’à améliorer les résultats du Vih/Sida en leur faveur, en incitant les Etats à modifier leurs politiques de façon stratégique et en impliquant davantage les adolescents dans les activités de riposte contre le Sida.

Le représentant de l’Unicef, Pascal Villeneuve, a salué l’engagement de la RD Congo d’avoir mis en œuvre cette plate-forme d’action contre le Sida au niveau des adolescents. Selon lui,  All In est «une initiative salutaire surtout lorsqu’on sait que 70% des adolescents et des jeunes vivent avec le Vih, que 37% de ces jeunes sont mariées avant l’âge de 18 ans».

Soulignant qu'il faut une nouvelle action en faveur des enfants, le représentant de l'Unicef a également rappelé la disponibilité des Nations Unies à travailler aux côtés du gouvernement congolais pour améliorer la qualité des soins offerts aux adolescents en matière de Vih/Sida.

Pour le Secrétaire exécutif national-adjoint du Programme national multisectoriel de lutte contre le Sida (Pnmls), le lancement en RD Congo de All In, constitue une aubaine "afin de sauver les adolescents et les jeunes malades du Vih/Sida».

«Nous sommes contents de constater que les adolescents et les jeunes sont priorisés dans la lutte contre le Sida et nous nous engageons à renverser la tendance», a déclaré, pour sa part, la Coordinatrice du Réseau des adolescents et jeunes congolais pour le développement (Racoj), Mme Rachel Ndaya.

En effet, malgré les avancées significatives enregistrées dans tous les domaines de la riposte contre le Vih/Sida, les adolescents et les jeunes demeurent la cible la plus touchée. Et l’Onusida estime que le Sida est la première cause de décès des adolescents en Afrique et la deuxième au niveau mondial. Les décès liés au Sida diminuent dans tous les groupes d’âge à l’exception de celui des 10-19 ans.

Cette initiative a été lancée par l’Onusida, l’Unicef, l’Oms, l’Unfp et les autres partenaires en 2015. Elle a été lancée, pour la première fois, en février 2015 à Nairobi, au Kenya.
-0- PANA KON/IS/IBA 27juil2016

27 يوليو 2016 17:40:23




xhtml CSS