La Paix et des réformes décisives demeurent essentielles pour la relance de la Rca (Fmi)

Bangui, République centrafricaine (PANA) – Le rétablissement de la paix, le redéploiement des services de l'Etat et la mise en œuvre des réformes décisives seront essentielles pour atteindre une relance économique durable et une croissance à moyen terme en République centrafricaine (Rca) supérieure aux 4 pour cent de cette année, selon la mission du Fonds monétaire international (FMI) qui a bouclé mercredi sa visite dans la capitale, Bangui.

“Les succès du programme initié par les autorités reposent sur la mise en œuvre de leur programme de réforme économique, et contribuent à la paix et à la réconciliation”, a souligné Samir Jahjah, qui dirigeait la mission lors des discussions menées sur la troisième revue du programme financé par un mécanisme élargi de crédit (Extended Credit Facility (Ecf).

Malgré la détérioration de l'environnement sécuritaire, la performance macro-économique de la Rca demeure bonne, selon la mission du Fmi.

“La croissance économique doit atteindre 4 pour cent en 2017 et est portée par la bonne performance des secteurs forestiers et miniers. Cependant, la recrudescence de la violence plombe la production agricole. L'inflation est prévue à 3,8 pour cent d'ici la fin de cette année et va graduellement baisser dans le moyen terme”, a indiqué le communiqué publié par la mission.

La mission du Fmi et les autorités de la Rca sont parvenues à conclure de larges accords sur les politiques devant servir de base pour finaliser la troisième revue. La mission a également encouragé les autorités à renforcer les efforts de collecte de recettes tout en dominant les taxes parafiscales qui entravent le développement du secteur privé.

“Ces efforts vont permettre de créer un espace budgétaire en faveur des pauvres et des dépenses en investissements essentiels pour la réduction de la pauvreté, la création d'emplois et de croissance'', a souligné la mission du FMI.

Tout en félicitant les autorités pour les progrès réalisés dans la mise en œuvre de leur programme de réformes économiques, la mission a souligné que tous les objectifs de la  performance ont été atteints à l'exception du secteur non performant des recettes fiscales.

“De bons résultats ont été obtenus grâce à la mise en œuvre des réformes pour augmenter la  transparence, la reddition des comptes et la gestion du trésor. En conséquence, les salaires et les pensions ont été régulièrement payés et les dépenses dans les secteurs sociaux et les infrastructures ont augmenté”, a déclaré M. Jahjah.

“La mission a salué la décision du gouvernement d'accélérer le paiement des arriérés sur les plans commercial et social pour consolider la cohésion sociale et la paix.

“Un audit indépendant qui sera bouclé en octobre est essentiel pour guider le processus de liquidation des arriérés. La liquidation de cette somme colossale des arriérés sociaux exige l'adoption d'un plan assorti d'un échéancier et des procédures adéquates pour garantir la transparence et la reddition des comptes”, a-t-il ajouté.
-0- PANA AR/ASA/BEH/SOC 04oct2017

04 أكتوبر 2017 21:48:36




xhtml CSS