La Mission d'observation de la Cedeao félicite les Libériens pour un scrutin pacifique

Monrovia, Liberia (PANA) - Le chef de la mission d'observation des élections de la Cedeao au Liberia, John Mahama, a recommandé aux Libériens de saisir l'occasion des élections du 10 octobre pour «exercer leur droit souverain de décider qui les dirige».

"Cette mission croit jusqu'ici qu'avec l'environnement à la veille des élections, les activités du jour de vote, le tri et le décompte des bulletins de vote, le Liberia est sur la bonne voie pour obtenir un scrutin crédible", a déclaré, mercredi, à Monrovia, M. Mahama, le président sortant du Ghana, lors de la lecture de la déclaration préliminaire de la mission sur les élections présidentielle et législatives de mardi.

Jeudi, les résultats des scrutins étaient attendus des 15 comtés administratifs du Liberia, où quelque 2,18 millions d'électeurs inscrits ont voté dans un environnement généralement pacifique.

La Mission de la Cedeao a exhorté la Commission électorale nationale (Nec) du Liberia à «aborder les étapes finales du processus avec équité et transparence jusqu'à la proclamation des résultats».

Elle a également appelé les dirigeants politiques, les candidats, leurs partisans et les médias à maintenir la même attitude de retenue, de sérénité et de patriotisme jusqu'à la compilation et l'annonce des résultats.

"La mission d'observation de la Cedeao exhorte la Nec à accélérer les mesures visant à proclamer les résultats provisoires afin d'éviter de nouvelles inquiétudes au sujet du régime politique", a insisté M. Mahama.

"Compte tenu des quelques défis identifiés par les observateurs de la Cedeao sur le terrain", la Mission a formulé sept recommandations, notamment la nécessité d'une formation pertinente et précoce des responsables électoraux et la fourniture de ressources financières adéquates à la Nec en temps voulu pour faciliter ses opérations.

La Mission de la Cedeao a également recommandé que l'exercice de vérification des électeurs soit effectué en temps voulu par la Nec conformément à la loi, afin d'améliorer l'identification des électeurs; l'amélioration du Tableau final d'inscription (Frr) en organisant les noms par ordre alphabétique et en veillant à ce que les photos correspondent aux numéros de série des votants.

Il faudrait également améliorer les dispositions concernant les groupes vulnérables, notamment les femmes enceintes, les mères qui allaitent, les personnes handicapées et les personnes âgées, en leur donnant la priorité pour voter, a indiqué la déclaration.

La Mission a noté avec préoccupation les cas isolés de violence pendant le processus électoral dans certaines parties du pays et a félicité les forces de sécurité, en particulier la Police nationale du Liberia, pour avoir géré la situation.

Elle a également félicité la direction et les officiels de la Nec pour le professionnalisme démontré tout au long du processus électoral et a également salué la Mission des Nations unies au Liberia pour son soutien à la Nec, en particulier le transport aérien du matériel électoral vers les comtés inaccessibles par la route.

La Mission a félicité les candidats, leurs partis, leurs partisans et l'électorat pour leur maturité pendant la campagne et le processus de vote.

Il a appelé tous les candidats à considérer le Liberia d'abord en maintenant la paix et à «accepter gracieusement la volonté du peuple et, en cas de griefs authentiques, à recourir exclusivement à des moyens légaux pour demander réparation».

Étaient présents lors des élections, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Liberia, Farid Sarif, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et chef du bureau des Nations unies en Afrique de l'Ouest et au Sahel, Mohamed Ibn Chambas, le chef de la Mission d'observation de l'Union africaine au Liberia, Erastus Mwencha, et le Professeur Mahmood Yakubu, Président du Conseil d'administration du Réseau des commissions électorales de la Ceedeao (Econec) et président de la Commission électorale nationale indépendante (Inec) du Nigeria.

Il y avait aussi des représentants d'autres groupes d'observateurs internationaux, dont l'Union européenne (Ue), le Centre Carter, l'Open Society Initiative pour l'Afrique de l'Ouest (Osiwa), l'Institut National Démocratique des États-unis pour la Démocratie Durable en Afrique (Eisa), le Réseau Ouest-Africain pour la Consolidation de la Paix (Wanep), l'Union du Fleuve Mano (Mru) et Women’s Situation Room, œuvrant pour la paix et des élections non-violentes en Afrique.

Vingt candidats, dont 17 parrainés par des partis politiques comprenant la seule femme et trois porte-drapeaux indépendants, cherchent à remplacer la présidente sortante libyenne, Ellen Johnson-Sirleaf, tandis que plus de 980 candidats sont en lice pour les 73 sièges parlementaires à travers les élections du 10 octobre.

Le Liberia a une population estimée à 4,5 millions de personnes avec 2,18 millions d'électeurs inscrits et les élections ont eu lieu dans 2.080 bureaux de vote (centres) avec 5.390 lieux de scrutin (stations) à l'échelle nationale.
-0- PANA PR/MA/MTA/BEH/IBA 12oct2017

12 octobre 2017 12:54:48




xhtml CSS