La MINUAD prend le relais de l'AMIS au Darfour

Al-Facher- Soudan (PANA) -- La Mission hybride des Nations unies et de l'Union africaine dans le Darfour (MINUAD) a pris officiellement le relais de la Mission de l'Union africaine au Soudan (AMIS), à l'issue d'une cérémonie brève mais riche en couleurs qui s'est déroulée lundi à Al-Facher.
La cérémonie, qui s'est déroulée en présence de représentants de l'Union africaine, des Nations unies et du gouvernement soudanais, a permis la signature des documents officialisant le passage de témoin entre l'AMIS et la MINUAD.
L'événement a été marqué par un défilé militaire qui a suivi le changement symbolique des coiffes des soldats de la paix, qui ont quitté le “casque vert" de l'UA pour le “casque bleu" de l'ONU.
S'exprimant au nom du gouvernement soudanais, le Gouverneur du Nord-Darfour, Osman Youssef Kibir, s'est réjoui de la nouvelle mission, tout en promettant que le pouvoir de Khartoum va coopérer avec la force hybride afin de faciliter le déploiement et la réussite de la mission de la MINUAD.
Prenant également la parole, M.
Rodolphe Adada, représentant spécial commun de l'UA/ONU et chef de la MINUAD, a qualifié la cérémonie "d'événement historique”.
Il a rendu hommage aux hommes et aux femmes de l'AMIS “pour le dévouement, la bravoure et l'esprit de sacrifice dont ils ont fait montre au cours des quatre dernières années et qui ont jeté les bases de cette nouvelle mission conjointe et élargie ONU/UNA".
M.
Adada a ensuite indiqué qu'avec un nouveau mandat plus affirmé, ainsi que la perspective du déploiement d'une force "plus importante et plus compétente d'un point de vue technique", la MINUAD mettra à profit le travail déjà réalisé par l'AMIS.
Il a qualifié la MINUAD de mission au service de l'ensemble des populations du Darfour, “reposant sur le principe selon lequel sa presence s'expliquerait tout simplement par la nécessité de venir en aide aux populations du Darfour”, avant d'ajouter qu'elle oeuvrera sans relâche pour assurer la paix et la sécurité à chacun dans cette région trouble de l'ouest du Soudan.
M.
Adada a également appelé les populations du Darfour à coopérer activement avec la MINUAD.
"Nous devons travailler tous ensemble pour créer un pacte de partenariat en vue d'un avenir sécurisé et stable.
C'est en travaillant ensemble que nous réussirons ensemble", a-t-il affirmé.
Il a, par ailleurs, insisté sur la nécessité, pour la MINUAD, d'être en mesure d'opérer sur le territoire du Darfour sans obstacle.
“La liberté de mouvement doit être garantie à tous.
Les combats doivent stopper et le cessez-le-feu doit être respecté par toutes les parties”.
“Le temps de la paix est arrivé”, a-t-il conclu.

01 janvier 2008 13:02:00




xhtml CSS