La MINUAD condamne l'assassinat de deux signataires de l'accord de paix de Doha

Khartoum, Soudan (PANA) – La Mission de maintien de la paix au Darfour (MINUAD) a déploré lundi l'assassinat de deux ex-chefs rebelles qui avaient signé l'accord de paix de Doha en avril de cette année, au moment où leur convoi  en provenance du Tchad se rendait au Soudan.

Dans un communiqué de presse de la Mission conjointe des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD), le représentant spécial conjoint/médiateur en chef conjoint (Joint Chief Mediator, JSR/JCM), Mohamed Ibn Chambas, a condamné avec force cette attaque criminelle en date du 12 mai 2013, qui a coûté la vie à Mohamed Bashar, leader du mouvement Justice et égalité (Justice and Equality Movement-Sudan, JEM/Bashar) et à certains de ses partisans.

Ibn Chambas a rappelé que JEM/Bashar avait clairement affiché sa préférence pour un règlement  pacifique du conflit au Darfour en signant le document de Doha pour la paix au Darfour (Doha Document for Peace in Darfur, DDPD).

Le communiqué souligne que M. Chambas exhorte toutes les parties au conflit au Darfour et surtout les mouvements armés non-signataires à cesser les hostilité et à se conformer au droit humanitaire  international et à s'engager entièrement dans le règlement pacifique du conflit.

-0- PANA MO/VAO/ASA/TBM/SOC 13mai2013

13 mai 2013 22:18:32




xhtml CSS