La MINUAD appelle à un accès sans entraves au théâtre des récentes violences au Darfour

New York, Etats-Unis (PANA) - La Mission des Nations unies  et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD)  a déclaré lundi qu'elle est profondément préoccupée par l'escalade de la violence qui a conduit à l'incendie de villages et le déplacement d'un grand nombre de populations civiles et a lancé un appel en faveur d'un accès sans entraves à la zone touchée.

La mission a déclaré dans un communiqué avoir reçu des rapports faisant état de pillage, d'incendie criminel et de pertes en vies civiles dus à la violence qui secoue ces derniers jours les environs d'Um Gunya, situé à environ 50 kilomètres au Sud-est de Nyala, la capitale du Sud Darfour.

Elle souligne que la violence a provoqué un nouveau flux de populations déplacées dans les camps d'Al-Salam et de Kalma réservés aux personnes déplacées internes.

''Les soldats de la paix ont tenté, à plusieurs reprises, d'accéder aux zones touchées, mais ils en ont été empêchés par les autorités. La MINUAD appelle les autorités à faciliter l'accès sans entraves et immédiat de la mission à ces zones afin de lui permettre d'exercer ses activités de base en vue de protéger les civils comme le stipule le mandat que lui ont assigné l'Union africaine et l'Organisation des Nations unies et accepté par le gouvernement du Soudan", indique le communiqué.

Elle déclare que bien que le nombre de personnes déplacées soit estimé à des milliers, la mission n'est pas, actuellement, en mesure de fournir des chiffres précis .

''Tant que nous n'aurons pas accès à ces zones, il nous sera difficile de déterminer le nombre précis de personnes déplacées ou l'étendue des dégâts provoqués ", a déclaré le  porte-parole de la MINUAD, M. Christopher Cycmanick.

Il a souligné que la situation sécuritaire s'est détériorée au cours de l'année dernière et reste fragile au Darfour.

-0- PANA AA/VAO/ASA/AAS/SOC 03mar2014

03 mars 2014 21:05:44




xhtml CSS