La Mali réactive son disposif de surveillance dans ses frontières contre Ebola

Bamako, Mali (PANA) - Le Mali vient de réactiver son dispositif de surveillance dans ses zones frontalières suite à la réapparition de la maladie à virus Ebola en Guinée, a appris lundi la PANA auprès du ministère malien de la Santé et de l’Hygiène publique.

Proclamée exempte de la maladie à virus Ebola par l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) en décembre 2015, la Guinée vient d’être frappée une fois de plus par cette maladie le 17 mars dernier. Déjà six cas ont été enregistrés avec cinq morts.

Selon une source sanitaire, pour être à l’abri d’une surprise désagréable, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique du Mali a activé le plan de coordination d’urgence de riposte contre la maladie à virus Ebola en organisant, au cours de la semaine dernière, une rencontre interministérielle sur la question.

Cette rencontre a été sanctionnée par des recommandations pouvant renforcer le dispositif à la frontière Mali-Guinée. De même, il a été décidé de renforcer la communication autour de la prévention et la sensibilisation à tous les niveaux, particulièrement au niveau communautaire et dans les structures privées.

Une formation de mise à niveau sur fonds de la Banque islamique de Développement (Bid) a été organisée à l’intention de l’ensemble des personnes impliquées dans la prévention et la lutte contre la maladie à virus Ebola au niveau national.

En outre, une équipe de supervision a été mise en place. Elle effectue des missions de supervision pour constater le fonctionnement des cordons dans les zones frontalières et pour mettre à disposition des intrants, du matériel, alors que les sites de transit ont été mis à niveau et les dispositifs de lavage des mains au savon réactivés.

La maladie avait fait son apparition dans cette zone en 2013 avant de faire 2.080 morts en Guinée seulement.
-0- PANA GT/BEH/IBA 29mars2016

29 mars 2016 15:02:55




xhtml CSS