La Ligue arabe se félicite de la signature le 20 septembre prochain d'un accord en Libye

Tripoli, Libye (PANA) - Le Conseil de la Ligue arabe a salué mercredi soir les développements récents survenus dans le dialogue national inter-libyen, à l'issue de la 144ème session des délégués permanents, présidée par les Emirats arabes unis.

Le Conseil s'est également félicité de l'annonce de l'envoyé du Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies en Libye, Bernardino Leon, de la signature de l'accord entre les parties libyennes le 20 septembre courant, tout en louant les contacts en cours pour mettre en œuvre le Traité arabe de défense commune.

Le Conseil a réaffirmé, dans un projet de résolution présenté par la délégation de la Libye, soumis au Conseil des ministres arabes des Affaires étrangères lors de leur réunion dimanche, la nécessité d'un engagement à respecter l'unité et la souveraineté de la Libye, ainsi que l'intégrité territoriale et de maintenir son indépendance politique, tout en réitérant l'engagement au dialogue politique libyen, de renoncer à la violence, de soutenir le processus politique en cours dans la ville marocaine de Skhirat, sous les auspices de l'émissaire du Secrétaire général des Nations unies.

Les protagonistes libyens se retrouvent ce jeudi dans la station balnéaire marocaine pour discuter de la formation du gouvernement d'union chargé de conduire une nouvelle transition dans le pays, rappelle-t-on.

Le Conseil a exprimé dans son communiqué sa pleine condamnation des crimes odieux graves perpétrés par l'organisation "Daech" (Etat islamique)  dans la ville libyenne de Syrte et d'autres villes du pays, tuant des civils innocents et brûlant leurs maisons.

Le Conseil de la Ligue arabe a exhorté le Conseil de sécurité à activer la Résolution n° 2214 de 2015, qui comprend un appel à la Commission des Nations unies supervisant l'embargo sur les armes, afin d'accélérer la décision sur les demandes du gouvernement intérimaire libyen relatives à l'armement afin de leur permettre de faire face au terrorisme, sur la base des recommandations du sommet arabe tenu à Charm el-Cheikh, en Egypte.

Le projet de résolution a exhorté le Conseil de sécurité de l'ONU à lever immédiatement l'interdiction de l'armement en faveur de l'armée libyenne, qui est une institution légitime en confrontation avec le terrorisme et appelé la communauté internationale à assumer ses responsabilités dans la prévention de l'afflux d'armes et de matériel par la mer et les airs à des organisations terroristes et des groupes qui continuent de faire des victimes et la dilapidation des potentialités du peuple libyen.
-0- PANA BY/JSG/IBA 10sept2015

10 septembre 2015 11:04:08




xhtml CSS