La Ligue arabe réitère son soutien aux efforts des Nations unies en Libye

Tripoli, Libye (PANA) - Le Représentant du Secrétaire général de la Ligue arabe en Libye, Nasser al-Koudwa,  a réitéré le soutien de son organisation aux efforts des Nations unies  en Libye et en particulier, ceux de Bernardino Leon, l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies dans ce pays en proie à une escalade de la violence, à la veille de la reprise du dialogue inter-libyen.

Dans un communiqué repris samedi par les médias libyens, la Ligue arabe indique que M. al-Koudwa a eu un entretien téléphonique avec M. Leon sur les derniers développements en Libye et les mesures que l'émissaire onusien entend prendre dans le domaine du dialogue national libyen en vue de mettre fin de la crise dans ce pays de l'Afrique du Nord.

La Libye est le théâtre d'une vague de violences qui s'est accrue ces derniers jours avec la reprise des affrontements armés opposant des milices islamistes aux unités de l'armée libyenne dans le Croissant pétrolier  (est) abritant les principaux terminaux pétroliers, ainsi que dans l'Ouest du pays, autour de la base aérienne de al-Outhia, tandis que les affrontements à Benghazi et à Derna se poursuivent toujours.

Ces combats ont fait des centaines de morts et autant de blessés et contraint des milliers de personnes à se déplacer, abandonnant foyers et biens.

Ces affrontements se poursuivent en dépit de la proclamation par les belligérants d'un cessez-le-feu unilatéral sur incitation de l'Emissaire spécial des Nations unies, Bernardino Leon, en soutien au dialogue inter-libyen entamé à Genève, en Suisse, et qui sera transféré sur le sol libyen à la demande des participants.

La reprise du dialogue inter-libyen est prévu la semaine prochaine, selon des sources parlementaires libyennes.

A l'issue du second round du dialogue inter-libyen de Genève, les participants ont convenu de la nécessité de former un gouvernement d'unité nationale et de s'assurer des dispositions sécuritaires rétablissant la confiance entre les Libyens et ramenant la stabilité au pays.

Les participants au dialogue politique libyen, facilité par les Nations unies à Genève cette semaine, ont également accepté "le principe" de tenir les futures séances de négociations en Libye, si les conditions logistiques et de sécurité sont réunies.
-0- PANA BY/JSG/SOC 07fev2015

07 février 2015 09:08:14




xhtml CSS