La Ligue arabe réitère sa volonté d'aider les Libyens à surmonter leur crise

Tripoli, Libye (PANA) - Le Conseil de la Ligue arabe a renouvelé, mardi, le plein appui des efforts de la Ligue pour "aider les frères Libyens à surmonter les difficultés qui font obstacle à la voie d'une solution politique pour mettre fin à la crise libyenne et préserver l'unité de la Libye et son intégrité territoriale".

Le Conseil de la Ligue arabe a tenu une réunion consultative présidée par l'ambassadeur délégué tunisien Najib Mnyef, en présence du Secrétaire général de la Ligue, Ahmed Aboul Gheit, les chefs de délégation des pays membres destinée à assurer le suivi des développements en Libye et les efforts visant à trouver une solution politique.

Au cours de la séance d'ouverture de la réunion, le Représentant spécial du Secrétaire général de la Ligue arabe en Libye, Salaheddine Al-Jemali, a fait un exposé sur les efforts pour la réussite du processus politique, ainsi que proposé un plan de travail pour la prochaine étape.

Le plan proposé comporte: "la création d'un fonds arabe pour fournir une aide humanitaire et de soutien pour le peuple libyen".

M. Al-Jamali a indiqué que ce soutien peut être fait "par le biais d'un fonds arabe qui sera créé et travaillera sous la tutelle de la Ligue arabe et des pays arabes et financé par des hommes d'affaires arabes", assurant qu'"il pourrait effectuer une visite en Libye, la semaine prochaine incluant Tripoli et Benghazi".

"Les envoyés de l'ONU et de l'Union africaine (UA) sont très intéressés par la coopération avec la Ligue arabe et avec le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, dans le cadre de la Troïka et de travailler ensemble pour surmonter les difficultés rencontrées par une solution négociée en Libye", a-t-il précisé, indiquant que le rôle de la Ligue arabe n'est pas de rivaliser avec les Nations Unies et l'Union africaine, mais plutôt il s'effectue dans le cadre de la complémentarité.

Saluant la médiation africaine qui cherche à renouveler son rôle, Ahmed Aboul Gheit a présenté sa propre initiative, soulignant que le 25 janvier se tiendra un sommet africain en marge duquel sera tenu une rencontre du comité supérieur au niveau des chefs d'Etat consacrée à l'affaire libyenne, bien qu'il soit sous la présidence du Tchad, un pays voisin de la Libye, l'Union africaine accorde, de plus en plus, d'attention à la Libye. Il a souligné que le rôle arabo-africain devrait être complémentaire.
-0- PANA BY/IS/IBA 10janv2017


10 يناير 2017 16:10:35




xhtml CSS