La Ligue arabe qualifie l’annonce du gouvernement d’union de pas vers la réconciliation nationale

Tripoli, Libye (PANA) - Le Secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a décrit la formation du gouvernement d'union nationale annoncée par le Conseil présidentiel en Libye, comme pas "important dans la voie du processus de la solution politique souhaitée, sur la voie de la réalisation de la réconciliation nationale entre tous les Libyens".

Dans un communiqué publié mercredi, M. al-Arabi s’est félicité de la formation de ce gouvernement, demandant à la Chambre des représentants libyens (Parlement) "de se réunir d'urgence pour donner confiance à ce gouvernement".

Le Secrétaire général de la Ligue arabe a appelé "toutes les parties à placer l'intérêt national au-dessus de toute autre considération afin de rétablir la sécurité et la stabilité de la Libye et de préserver l'unité et l'intégrité territoriale en réponse aux agissements des organisations terroristes et le lancement du processus de construction et de reconstruction d’une nouvelle Libye".

Le Conseil présidentiel a dévoilé mardi les noms des 32 ministres composant le gouvernement d'union nationale libyen. Formé selon une répartition par quota entre les trois régions traditionnelles de la Libye: Tripolitaine (Ouest), Cyrénaïque (Est) et le Fezzan (Sud), le gouvernement a été annoncé à l'issue du délai de 48 heures fixé par le Conseil présidentiel. Il doit être approuvé dans un délai de dix jours par le Parlement.

Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et chef de la Mission d'Appui des Nations unies en Libye (Manul), Martin Kobler, s'est vivement félicité de la formation du gouvernement d'entente nationale par le Conseil d'entente comme une étape importante dans la quête pour mettre fin aux divisions politiques et au conflit armé, invitant instamment la Chambre des représentants (Parlement) à convoquer rapidement une plénière et à approuver le nouveau gouvernement.

Clé de voûte de l'Accord politique libyen, ce gouvernement représente un grand espoir sur lequel les Libyens et la Communauté internationale misent pour sortir la Libye de la double crise politique et sécuritaire dans laquelle elle se débat depuis des années.
-0- PANA BY/BEH/IBA 20jan2016

20 janvier 2016 15:14:45




xhtml CSS