La Libye pour une solution politique au Darfour

Tripoli- Libye (PANA) -- Le représentant permanent de la Libye aux Nations unies, M.
Jadallah Azzouz Talhi, qui assure la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, a estimé, mercredi, que la solution au conflit du Darfour ne peut être que politique, exhortant l'instance onusienne à inciter toutes les parties impliquées à prendre part aux pourparlers en cours.
Déclinant le programme de son mandat lors de consultations avec les autres membres du Conseil de sécurité, à New York, M.
Talhi a indiqué qu'il portera sur l'examen de la situation au Darfour, en Centrafrique, en Côte d'Ivoire, ainsi que sur le conflit entre l'Erythrée et l'Ethiopie.
Il a ajouté que les questions du Proche-Orient, de l'Irak et de l'Afghanistan feront également l'objet de discussions au cours de son mandat à la tête du Conseil.
Au sujet du Darfour, le délégué libyen a souligné que la solution dans cette province occidentale du Soudan doit être politique, avant d'exprimer son espoir de voir le Conseil de sécurité mettre davantage l'accent sur le processus politique.
Il s'est, à ce propos, félicité du démarrage de la Mission hybride ONU/Union africaine au Darfour (MINUAD), relevant que le succès de cette mission repose sur les différentes parties au conflit.
"Nous pensons que le gouvernement soudanais a énormément coopéré notamment après les réunions tenues au Portugal entre ses représentants et ceux des Nations unies, mais les problèmes ne résident pas uniquement dans les parties concernées directement, compte tenu de la non-satisfaction de certaines exigences et besoins de la Mission", a encore dit M.
Talhi, dans une allusion aux contraintes logistiques qui se posent encore aux forces déployées.

03 janvier 2008 17:00:00




xhtml CSS