La Libye n'a pas demandé une présence de forces arabes, selon le ministre des Affaires étrangères

Tripoli, Libye (PANA) - Le ministre libyen des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mohamed al-Dairi, a affirmé que le gouvernement intérimaire n'a pas demandé de troupes arabes pour entrer sur le territoire libyen, après la Résolution des pays de la Ligue arabe demandant le soutien militaire à la Libye dans sa lutte contre le terrorisme.

La Ligue arabe a décidé au terme d'une réunion d'urgence, mardi au Caire, en Egypte, d'apporter un soutien militaire au gouvernement légitime libyen pour lutter contre le terrorisme.

Dans un entretien à la chaîne Sky News arabic en arabe, M. al-Dairi a affirmé que le gouvernement intérimaire a des lacunes au niveau des forces ariennes, soulignant l'existence d'une volonté politique arabe pour soutenir la Libye face à l'organisation "Daech" (Etat islamique).

Le ministre libyen des Affaires étrangères a souligné que le Conseil arabe conjoint de Défense tiendra une réunion la semaine prochaine pour établir une force arabe commune, révélant qu'il y a un terrain d'entente chez certains Etats arabes de créer une force arabe commune, "ce que nous voulons et nous travaillons dans son but pour lutter contre le terrorisme en Libye".

Il a souligné que les frappes aériennes pourraient être disponibles à l'avenir, étant donné le potentiel limité de la Force aérienne libyenne.

Evoquant le dialogue national entre les parties libyennes, M. al-Dairi a indiqué que l'une des constantes sur lesquelles repose le dialogue, est la nécessité de lutter contre le terrorisme, soulignant que le consensus ne peut pas se faire sans l'organisation Ansar Asharia, classée comme organisation terroriste.
-0-  PANA YB/TBM/IBA    19aout2015

.

19 août 2015 20:21:17




xhtml CSS