La Libye disposée à coopérer pleinement avec l'UA pour lutter contre le phénomène de l'immigration clandestine

Tripoli, Libye (PANA) - Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale en Libye, Fayez al-Sarraj, a affirmé à l'Envoyée de l'Union africaine et Commissaire aux Affaires sociales à la Commission de l'Union africaine (UA), Amira Elfadil Mohamed Elfadil, la disponibilité de toutes les institutions libyennes à coopérer avec l'Organisation continentale et les organes compétents pour lutter contre le phénomène de l'immigration clandestine et pour réduire ses conséquences, selon un communiqué publié par le Bureau d'information du président du Conseil sur sa page Facebook.

M. al-Sarraj et a reçu l'Envoyée de l'Union africaine, Mme Amira Elfadil Mohamed Elfadil, et la délégation qui l'accompagne lundi au siège du Conseil présidentiel áTripoli, pour discuter des répercussions du reportage de la chaîne américaine "CNN" sur les allégations de "vente d'immigrants africains" aux enchères comme esclaves.

Le président du Conseil s'est félicité au début de la réunion, de l'arrivée de l'Envoyée spéciale africaine et sa délégation, soulignant la volonté de la Libye de consolider ses relations avec l'Union africaine pour servir le continent africain et chercher à promouvoir le progrès et la prospérité, ainsi que le respect et la reconnaissance du peuple libyen aux Frères africains, selon le communiqué.

Il a fait part, lors de la réunion, de l'aspiration de la Libye au soutien de l'Union africaine dans la lutte contre l'immigration clandestine dont la Libye est affectée "en tant que pays de transit", et a souligné "la nécessité de soutenir les pays voisins de la Libye pour aider à sécuriser ses frontières et arrêter les réseaux de contrebande".

Le président du Conseil présidentiel a indiqué que ce qui a été rapporté par certains médias concernant de mauvais traitements infligés aux migrants sur le territoire libyen est "sous enquête des autorités compétentes".
Il a souligné que "si cela est avéré, ceux qui sont impliqués dans cet acte honteux seront présentés devant la justice", précisant que le Conseil présidentiel accorde à cette question "un grand intérêt, même si rien n'a été prouvé jusqu'à présent".

M. al-Sarraj a également souligné que ce qui s'est passé est "un acte individuel qui ne représente pas l'éthique et le tempérament du peuple libyen".

Pour sa part, l'Envoyée de l'Union africaine, Amira Elfadil Mohamed Elfadil, a souligné le soutien du président de la Commission de l'Union africaine, Mohamed Faki, au gouvernement d'union nationale, et s'est félicitée de l'enquête sur les rapports récemment soulevée au sujet de la possibilité d'abus contre les migrants.

Mme Amira Elfadil a souligné la disponibilité de la Commission africaine à fournir un soutien possible au gouvernement de réconciliation nationale pour fournir le nécessaire aux migrants en termes de suivi et de soins et á contribuer à l'interception des contrebandiers et des trafiquants où qu'ils se trouvent à l'intérieur ou hors de la Libye, selon le communiqué.
-0- PANA  BY/TBM/SOC  27nov2017

27 novembre 2017 21:10:48




xhtml CSS