La Journée de la Francophonie célébrée sous le signe de la solidarité avec le Mali, selon Abdou Diouf

Paris, France (PANA) – La Journée internationale de la Francophonie est célébrée ce mercredi à travers le  monde sous le signe de la solidarité avec le Mali, pays ouest-africain confronté depuis un an à une grave crise socio-politique, a déclaré le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf, dans un entretien accordé  la PANA.

"La solidarité est un des principes fondateurs de la Francophonie et sans doute le principe le plus fondamental. Ce 20 mars est l’occasion de réaffirmer les valeurs que nous avons en partage et les approches communes face aux situations de crise. Cette année, nous sommes solidaires du Mali", a précisé l’ancien président sénégalais (1981-2000).

Il a salué "la décision courageuse" de la France de répondre favorablement à la demande d’assistance militaire du Mali qui s’est traduite par le déclenchement le 11 janvier dernier de l’opération "Serval".

Pour M. Diouf, l’opération militaire "Serval", conduite avec l’appui de plusieurs Etats francophones de la région, ne vise qu’à lutter contre le terrorisme, à permettre au Mali de recouvrer son intégrité territoriale et à permettre aux Maliens de vivre en paix et en sécurité.

Le SG de l’OIF a par ailleurs souligné que le Colloque dédié à Dakar à l’écrivain et homme politique Aimé Césaire et le Forum mondial des femmes francophones organisé à Paris sont deux événements marquants de la célébration de la création de l’OIF, le 20 mars 1970 à Niamey, au Niger.

"Le Colloque international "Aimé Césaire, cahier d’un retour au pays ancestral" a pour objectif de saluer l’œuvre et l’action de l’illustre écrivain et homme politique martiniquais dans un hommage auquel seront associés Léon-Gontran Damas et Léopold Sédar Senghor", a-t-il indiqué, en rappelant la contribution des trois pères de la Négritude au rayonnement de la langue française.

Évoquant le Forum mondial des femmes francophones, qui se tient ce mercredi au musée du Quai Branly à Paris, l’ancien président du Sénégal a émis l'espoir qu’il soit "un moment important pour promouvoir la parole des femmes".

"Ce forum fait suite à une réunion sur la même thématique qui vient d’avoir lieu à New York et où la Francophonie a adopté avec succès un plan d’action pour prévenir et éliminer les violences faites aux femmes et aux filles dans les pays membres de l’OIF", a encore dit M. Diouf.

Près de 77 Etats et gouvernements ayant en partage le français sont membres de la Francophonie, qui tiendra son 15ème Sommet en 2014 à Dakar, au Sénégal.
-0- PANA SEI/JSG/IBA  20mar2013

20 mars 2013 11:50:01




xhtml CSS