La Gambie prête à subir des sanctions plutôt que d'encourager la corruption

Banjul, Gambie (PANA) - La Gambie s'est déclarée prête à subir des sanctions de la FIFA pour avoir refusé d'obéir à un ordre de lever la suspension du comité exécutif de la fédération nationale de football.

La direction de la fédération gambienne de football est suspendue par le président du Conseil national du sport gambien, Bori Darboe.

M. Darboe a le soutien du ministre des Sports, Henry Gomez et M. Darboe a confirmé que la fédération n'obéirait pas à la FIFA.

Il a fait cette déclaration après que l'instance dirigeante du football mondial a averti qu'elle pourrait prendre d'autres mesures, mais M. Darboe s'est dit disposé à accepter une sanction internationale si nécessaire.

"Nous ne reviendrons pas sur notre décision et nous ne compromettrons également pas les principes de bonne gouvernance", a martelé M. Darboe.

"Nous n'avons aucun problème à discuter avec le comité exécutif suspendu comme l'a proposé la FIFA dans sa lettre au Conseil.

"Dans le pire des cas, il vaut mieux pour le pays d'être suspendu et que nous remettions de l'ordre dans nos affaires plutôt que de permettre à cette situation néfaste de perdurer et de retarder le développement de notre football en suspens.

"Le Conseil des sports ne se compromettra pas et n'abandonnera pas les principes actuels de responsabilité et de transparence".

"La Gambie ne permettra à aucun individu ou groupe de bafouer les règles financières de ce pays en toute impunité", a-t-il dit.

"Pour ne citer qu'un exemple sérieux, la NSC a enquêté et confirmé avec l'Autorité fiscale gambienne qu'il y a suffisamment de preuves de l'implication de la GFF dans des fraudes fiscales.

"Ainsi, je peux vous dire qu'un rapport complet et détaillé sera rédigé et transmis à la FIFA à la fin des investigations".
-0- PANA VAO/FJG/IS/SOC 30nov2017

30 novembre 2017 14:14:29




xhtml CSS