La France préoccupée par la position du pape sur le préservatif

Paris- France (PANA) – Le ministère français des A-ffaires étrangères a exprimé, mercredi, sa "très vive préoccupation" au sujet des propos tenus par le pape Benoît XVI sur le préservatif, estimant qu’ils auront des conséquences sur la lutte contre le SIDA en Afrique.
"S’il ne nous appartient pas de porter un jugement sur la doctrine de l’Eglise, nous estimons que de tels propos mettent en danger les politiques de santé publique et les impératifs de protection de la vie humaine", a dit Eric Chevallier, porte-parole du Quai d’Orsay.
S’exprimant lors d’un point de presse, il a rendu hommage aux acteurs publics et aux organisations inter-Etats et non-gouvernementales qui mettent sur le terrain des politiques de prévention et d’accès aux soins.
"Nous pensons aux Personnes vivant avec le VIH/SIDA et à leurs proches, qui savent, au quotidien, la réalité de l’épidémie.
Nous leur devons, nous devons à la jeunesse et aux générations futures de faire preuve d’esprit de responsabilité et de solidarité", a-t-il estimé.
Le pape a provoqué mardi une vive polémique en déclarant, à bord de l’avion qui le transportait vers Yaoundé, au Cameroun, qu’on ne "peut pas régler le problème du SIDA avec la distribution du préservatif".
"Au contraire, leur distribution aggrave le problème", avait-il ajouté, en entamant sa tournée africaine d’une semaine qui le conduira en Angola, après le Cameroun.

18 mars 2009 16:57:00




xhtml CSS