La France met 200 millions d’euros pour le fiancement de l’éducation dans les pays en développement

Dakar, Sénégal (PANA) - Le président français, Emmanuel Macron, s’est engagé à augmenter de façon conséquente la participation de son pays au financement du Partenariat mondial pour l’éducation en portant sa contribution à 200 millions d’euros.

“Tout ce que nous avons combattu durant des siècles, notamment l’obscurantisme, le fondamentalisme religieux interdisant aux filles d’aller à l’école sont en train de refaire surface. C’est pourquoi nous devons nous engager, car l’unique façon d’éliminer définitivement ces problèmes réside dans l’éducation”, a-t-il déclaré.

Intervenant au cours du panel de haut niveau de la conférence sur le financement du partenariat mondial pour l’éducation qui s’est déroulée à une quarantaine de km à l’est de Dakar, le président Macron a soutenu que l’éducation est la seule condition pour la sécurité, la stabilité.

Il a aussi promis d’améliorer la contribution de la France dans l’éducation des pays en développement dans le cadre de la coopération bilatérale via l’Agence française de développement (AFD).

le président Macron a invité les entreprises françaises et celles des pays développés de participer à l’éducation dans les pays en développement en octroyant, pour chaque deux euros gagnés, la moitié à l’éducation.

Il a salué le modèle du Partenariat mondial pour l’éducation “qui n’a aucune bureaucratie dans les pays où il intervient”.

“C’est un projet simple et efficace et l’Afrique devrait, à partir de ce modèle, mettre en place des mécanismes pour accroître les subventions dans l’éducation”, a-t-il poursuivi.

Il a estimé que la bataille de l’éducation est un engagement à long terme dont la finalité est d’offrir aux jeunes la possibilité de choisir leur propre avenir.

Le panel a réuni, entre autres, les  chefs d’Etat du Sénégal, Macky Sall, du Niger, Mahamadou Issoufou, du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, de la Centrafrique, Faustin-Archange Touadéra, du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, et du Ghana, Nana Akufo Addo.

La rencontre a été co-présidée par le président sénégalais et son homologue français arrivé jeudi soir à Dakar pour une visite officielle de deux jours au Sénégal, la première depuis son élection à la tête de son pays, en mai 2017.
-0- PANA AND/AAS/SC 02fev2018

02 فبراير 2018 18:50:16




xhtml CSS