La France accorde dix millions d'euros à l'AMIS

Paris- France (PANA) – Le président français, Nico-las Sarkozy, a annoncé, lundi à Paris, le déblocage, par Paris, d'une enveloppe de dix millions d'euros en faveur de la force africaine de paix au Darfour (AMIS), assurant que rien ne peut se faire dans la province occidentale en proie à des troubles sociopolitiques sans les Africains.
"La France est prête à contribuer à hauteur de dix millions d'euros pour remédier aux difficultés matérielles de l'AMIS dont les éléments n'ont pas été payés depuis plusieurs mois", a dit le président français, qui s'adressait aux délégations présentes à la conférence ministérielle du Groupe de contact élargi sur le Darfour.
Le chef de l'Etat français a ajouté que son pays "est uni avec ses alliés pour être efficace.
Le message à nos amis africains, c'est bien celui-ci: nous voulons les aider, rien d'autre", a- t-il affirmé.
Pour le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, il est important de régler le problème d'équipement et de financement de la force de paix africaine dans la région occidentale du Soudan.
"Nous ne résoudrons pas la crise au Darfour en ajoutant d'autres soldats impayés à des soldats impayés qui sont sur le terrain", a-t-il estimé, en ouvrant les travaux de la conférence.
L'absence de l'Union africaine et des principaux pays africains concernés, Centrafrique, Soudan et Tchad, a jeté lundi un froid sur les travaux de la conférence.

25 juin 2007 14:03:00




xhtml CSS