La Fondation Nelson Mandela s'interroge sur l'ancien drapeau sud-africain

Le cap, Afrique du Sud (PANA) - La Fondation Nelson Mandela appelle ce lundi à un débat public autour de l'interdiction ou non de l'ancien drapeau sud-africain, considéré comme un symbole de l'apartheid.

Cet appel a été lancé suite à des manifestations contre la criminalité à majorité blanche, organisées la semaine dernière à travers le pays pour sensibiliser l'opinion sur la hausse des attaques violentes contre les fermiers blancs.

"Le moment est-il venu de criminaliser le fait d'exhiber l'ancien drapeau?" s'interroge la Fondation dans un communiqué reçu par la PANA.

La Fondation se demande s'il existe des corrélations entre les manifestations et le sentiment de rage profond qui est à la base de chaque cas de meurtre de fermier blanc.

"Comment entretenir l’écœurement collectif face au meurtre de n'importe quel citoyen sud-africain, quelle que soit sa catégorisation? Pouvons-nous transformer notre pays marqué par la violence en un lieu inspiré par le rêve de liberté de Nelson Mandela? se demande-t-elle? Elle note aussi que les manifestations ont renforcé les clivages raciaux en Afrique du Sud.

Pour Julius Malema, leader du parti d'opposition, Economic Freedom Fighters, la police aurait dû tirer sur les manifestants.

"C'était une occasion pour eux de tester les balles en caoutchouc sur la peau blanche. Elle l'a ratée", commente ce dernier.
-0- PANA CU/MA/NFB/JSG/SOC 06nov2017

06 نوفمبر 2017 12:19:40




xhtml CSS