La DA propose une réunion spéciale de l'UA sur le Zimbabwe

Johannesburg- Afrique du Sud (PANA) -- Le principal parti d'opposition d'Afrique du Sud, l'Alliance démocratique (DA), a demandé mardi au sommet de l'Union africaine (UA) de convoquer une réunion spéciale destinée à adopter une Feuille de route sur le Zimbabwe, dans le but de trouver une solution à la crise dans ce pays.
Le leader intérimaire de la DA, Joe Seremane, a estimé qu'il est temps que l'UA choisisse une option différente de la manière dont elle a jusqu'ici géré la crise zimbabwéenne.
La situation au Zimbabwe est l'un des points à l'ordre du jour du 3ème sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA ouvert mardi à Addis-Abeba, siège de l'organisation continentale.
"Afin de veiller à un respect de la Feuille de route, les progrès doivent être récompensés.
L'UA doit solliciter le concours de la communauté internationale pour l'aider à redonner de la santé et de la vigueur à l'économie zimbabwéenne au fur et à mesure que des progrès sont faits", a suggéré M.
Seremane.
"Si le gouvernement zimbabwéen manque à ses obligations, il doit être sanctionné par l'UA conformément à ses règles et procédures", a-t-il ajouté.
Il accuse le président zimbabwéen, Robert Mugabe, d'avoir une fois de plus interdit les discussions entre son parti, la ZANU-PF et le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), principal parti de l'opposition au Zimbabwe.
La DA, qui a élaboré l'année dernière une Feuille de route en vue d'instaurer la démocratie au Zimbabwe, a proposé à l'UA d'initier un processus de négociation dans ce pays.
Le parti suggère, dans le cadre de ce processus, que les dirigeants régionaux jouent un rôle de facilitation et que les modalités pour le retrait de Mugabe en tant que président du Zimbabwe soient fixées.
Selon la DA, ces négociations doivent être conclues dès que possible et dans un délai de trois mois à partir de la date de l'approbation de la Feuille de route par l'UA.
"Après le départ du président Mugabe du pouvoir, des négociations multipartites doivent commencer pour la formation d'un gouvernement intérimaire au Zimbabwe qui prendra la responsabilité des fonctions administratives étatiques de base jusqu'à l'élection d'un nouveau gouvernement dans le cadre de ce processus", a souligné M.
Seremane.
Les autres propositions présentées par la DA portent sur l'abrogation des lois draconiennes adoptées ces dernières années qui ont porté un coup d'arrêt au dialogue libre et ouvert et la ratification d'une nouvelle constitution qui doit avoir lieu huit mois après le début de l'application de la Feuille de route.
La parti souhaite aussi l'organisation d'élections dans un délai de deux ans à partir de la date d'application de la Feuille de route.

06 juillet 2004 12:22:00




xhtml CSS