La Commission de la CEDEAO accrédite huit nouveaux ambassadeurs

Abuja, Nigeria (PANA) - Huit ambassadeurs ont été accrédités comme représentants permanents de leurs pays auprès de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) au cours de cérémonies distinctes présidées lundi par le président de la Commission, Kadré Ouédraogo, à Abuja.

Ces derniers sont également accrédités au Nigeria.

Il s'agit de Amadou Ndiaye du Sénégal,  Joao Andre Pinto Dias Lima du Brésil, Ashraf Abdelkadeler Salama d'Egypte, Tagelsir Mahgoub Ali du Soudan, Jaao Gomes Cardoso de Guinée-Bissau et Nikolay N. Udovichenko de la Fédération de Russie.

Les ambassadeurs d'Afrique du Sud et de l'Australie, respectivement Louis Lulu Aaron Mnguni et Jonathan Richardson ont été également accrédités.

Le président Ouédraogo les a félicités et a exprimé l'espoir que leur mandat coïncidera avec le développement de nouvelles initiatives pour le renforcement des relations avec leurs pays respectifs.

En recevant les lettres de l'ambassadeur du Brésil, le président a plaidé en faveur de la participation de ce pays d'Amérique latine au développement des infrastructures et du secteur des transports de la sous-région ouest-africaine, en exploitant les opportunités dans ces différents secteurs pour stimuler l'économie de la région.

Il a remercié le Brésil pour avoir soutenu la position de la région sur le coton.

Deux pays membres de la CEDEAO, le Burkina Faso et le Mali, font partie des premiers producteurs de coton en Afrique, mais leurs exportations ont été négativement affectées par les subventions accordées par les pays développés à leurs industries locales.

Le président Ouédraogo a demandé à l'ambassadeur d'Afrique du Sud de transmettre les voeux de rétablissement de la Commission à l'ancien président et icône internationale, Nelson Mandela.

Il a également fait part de l'intérêt de la région à tirer profit de l'expérience de ce pays en matière de développement des infrastructures et d'industrialisation.

Le président a félicité l'Australie pour son soutien à la région durant les négociations du traité sur les armes légères et sa contribution au rétablissement de la paix au Mali.

Il a également sollicité le soutien de ce pays très avancé sur le plan minier pour le développement du secteur minier dans la région.

En recevant les lettres d'accréditation de l'ambassadeur de la Fédération de Russie, le président a salué ce pays pour son soutien et sa solidarité avec la région au Conseil de sécurité de l'ONU concernant la crise malienne, ce qui a contribué à la stabilisation de la situation dans ce pays, mais aussi pour son soutien bilatéral à Bamako.
-0- PANA SEG/NFB/JSG/IBA  23juil2013

23 juillet 2013 10:49:29




xhtml CSS