La Commission de l'UA face à des contraintes financières

Malabo, Guinée équatoriale (PANA) - La Commission de l'Union africaine (CUA) fait face à des contraintes financières, seuls neuf sur les 53 Etats membres ayant entièrement versé leurs contributions pour l'année 2011,  a appris la PANA à la veille du sommet de l'organisation continentale prévu cette semaine, à Malabo, en Guinée équatoriale.

Comme pour corser la situation financière, sur les 28 contributions attendues des partenaires de l'UA, trois seulement ont été reçues, soit un montant de 20,6 millions de dollars sur 124 millions de dollars promis.

Le faible rythme de versement des contributions est attribué au retard accusé pour la signature du "Pooled partners Agreement" ou "Accord groupé des partenaires", qui n'est intervenue qu'en juin et non dans le premier trimestre de l'année.

De même, la Guinée équatoriale, seul Etat membre à avoir promis une contribution volontaire au programme de la Commission, n'a pas encore honoré sa promesse d'un montant de 370.000 dollars.

A la fin du premier semestre de l'année 2011, seuls l'Algérie, l'Angola, l'Erythrée, le Lesotho, l'Île Maurice, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du Sud et le Rwanda avaient totalement payé leurs cotisations.

Par ailleurs, 26 pays ont des arriérés; 16 n'en ont pas, mais n'ont pas encore payé pour l'année en cours, tandis que deux autres ont remboursé leurs arriérés et payé pour l'année 2011.

Les contributions totales des Etats membres s'élèvent jusqu'ici à 43,8 millions de dollars, ce qui représente 35,7 pour cent du total des contributions fixées.

Le retard dans le versement des contributions a inquiété le sous-comité chargé de la question, qui a recommandé qu'il soit demandé aux Etats membres de payer leurs contributions au début de l'année pour réduire les contraintes financières que connaît la Commission.

Le sous-comité a également exhorté la Commission à continuer à rappeler aux Etats membres qui n'ont pas encore payé qu'ils risquaient des sanctions.

Jusqui'ici, seuls deux Etats membres, la République centrafricaine et la Guinée-Bissau, font l'objet de sanctions faute d'avoir payé leurs arriérés.

La dérogation aux sanctions accordée à la RD Congo sera prorogée aussi longtemps que ce pays honorera ses engagements de paiement, a fait savoir le sous-comité qui a également invité la Commission à étudier des voies et moyens d'améliorer le recouvrement auprès des partenaires.
-0- PANA SEG/NFB/JSG/IBA 27juin2011

27 juin 2011 12:18:41




xhtml CSS