La CIAD II s’ouvre sur le projet de la renaissance africaine

Salvador- Brésil (PANA) – La deuxième Conférence d-es intellectuels d’Afrique et de la diaspora (CIAD II), qui se tient mercredi et jeudi à Salvador de Bahia, au Brésil, s’intéressera dans un premier temps à la renaissance africaine.
Avec pour modérateur l’historien sénégalais Iba Der Thiam, ce premier panel est surtout caractérisé par le fait qu’il sera animé essentiellement par des chefs d’Etat et de gouvernement, ainsi que par des responsables d’institutions internationales et d’éminentes personnalités mondiales.
Ainsi s’exprimeront successivement les présidents Festus Mogae du Botswana, Pedro Pires du Cap-Vert, Obiang Nguema Mbasogo de la Guinée équatoriale, John Kufuor du Ghana, Abdoulaye Wade du Sénégal et Luiz Inacio Lula da Silva du Brésil, hôte de la rencontre.
Prendront également la parole à cette table ronde présidentielle le Premier ministre de la Jamaïque, Portia Simpson Miler, le vice-président de la Tanzanie Ali Mohamed Shein, le président de l’Union africaine (UA) Alpha Oumar Konaré ainsi que le musicien américain Stevie Wonder et la Kenyane Wangari Maathai, prix Nobel de la paix 2004.
Le ministre brésilien de la Culture et vice-président de la CIAD II, Giberto Gil, sera présent autour de la table en même temps que les rapporteurs désignés, à savoir Ubiratan Castro de Araujo, président d’une grande fondation culturelle brésilienne et Margaret Vogt du Département des affaires politiques des Nations unies.
Environ 1.
500 intellectuels en provenance d’Afrique, des Amériques, des Antilles prennent part à cette rencontre de deux jours, la deuxième du genre après celle tenue en octobre 2004 à Dakar, au Sénégal, pays à l’origine d’une résolution de l’UA considérant la diaspora comme "composante importante" du continent, aux côtés de ses cinq régions que sont l’Afrique de l’Ouest, de l’Est, du Nord, du Sud et du Centre.

12 juillet 2006 15:17:00




xhtml CSS