La Cedeao et ses partenaires vont examiner les initiatives de réponse à Ebola

Lagos, Nigeria (PANA) - La Cedeao et ses partenaires vont tenir une réunion de haut niveau de coordination à Accra, au Ghana, vendredi, pour faire le bilan des diverses initiatives des  partenaires/parties prenantes dans le cadre d'une réponse régionale intégrée à l'épidémie d'Ebola dans la région.

La Commission de la Cedeao a déclaré mercredi que la réunion, dont les principaux objectifs comprennent la reconnaissance des efforts de tous les partenaires, sera l'occasion pour un briefing des parties prenantes sur l'état du défi  que représente Ebola en vue d'attirer l'attention sur la nécessité d'une action plus coordonnée sur  la lutte contre la maladie et son élimination à l'échelle mondiale.

Elle  a déclaré, dans un communiqué transmis à la PANA, que la réunion se tiendra sous les auspices du président de la Cedeao le président John Dramani Mahama du Ghana et du président Faure Essozimna Gnassingbé du Togo, superviseur du processus de  lutte contre Ebola dans la région.

Elle va  également discuter de la coordination efficace des initiatives d'intervention d'Ebola, de la fourniture d’une plate-forme pour le partage des informations sur la situation dans les Etats membres concernés, évaluer l'impact des efforts déployés jusqu'à présent et  exercés sur la lutte, déterminer le rôle du secteur privé et définir les fonctions des  divers partenaires et intervenants dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola, qui a fait plus de 8.000 morts et plus de 20.000 cas signalés, principalement dans la région depuis mars 2014.

La session de haut niveau sera précédée par  une réunion de coordination technique d’une journée réunissant la Cedeao, l'Oms, l'Union africaine, la Mission des Nations unies pour les interventions d'urgence contre Ebola (Unmeer), ainsi que des représentants de l'UE et des Etats-unis, entre autres.

Lors d'un sommet spécial sur le virus Ebola à Accra en novembre dernier, les chefs d'Etat et de gouvernement de la Cedeao ont pris un certain nombre de décisions de grande portée, y compris la désignation du président Gnassingbé comme superviseur du processus pour l'intensification de la lutte contre cette maladie mortelle.

Le sommet, qui a également adopté le Plan d'action de la Cedeao sur le virus Ebola, a appelé au renforcement du mécanisme de coordination régionale avec une synergie d'actions entre la Cedeao, l'Union africaine, l’Unmeer et d'autres partenaires et  au soutien technique et financier de tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la Cedeao.

En outre, les dirigeants régionaux ont exhorté le secteur privé, la Société civile, les organisations régionales et internationales humanitaires et de développement à intensifier leurs efforts en matière d'assistance technique, financière et institutionnelle dans les pays touchés.

L'Autorité a également appelé les partenaires concernés à accorder la priorité à la fourniture de vaccins anti-Ebola à des prix subventionnés dans les pays touchés et  dans la région dans son ensemble.

Dans le cadre des réponses régionales coordonnées initiales, un Fonds de solidarité Ebola a depuis été mis sur pied sur décision des dirigeants de la région et une aide financière est fournie aux Etats membres concernés par le Fonds.
-0- PANA SEG/VAO/AKA/BEH/IBA   14 janvier 2015

14 janvier 2015 16:22:15




xhtml CSS