La CEN-SAD renforce les capacités des acteurs de la transition burkinabè

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) – La Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), en collaboration avec la fondation allemande « Hans Seidel », a ouvert mardi à Ouagadougou,  un séminaire de renforcement de capacités des acteurs de la transition burkinabè, a constaté la PANA.

Selon le Secrétaire général de la CEN-SAD, Ibrahim Sani Abani, cette rencontre aura pour principale mission « d’accompagner les nouvelles autorités (du Burkina Faso) dans leurs efforts et initiatives en vue d’une transition réussie et la réalisation de réformes politiques et juridiques pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit ».

Le Burkina Faso vit une transition depuis fin octobre suite à un soulèvement populaire qui a chassé Blaise Compaoré du pouvoir après 27 années de règne.

Selon M. Abani, trois jours durant, des experts venus d’horizons divers vont travailler sur quatre thèmes relatifs à la gestion de la transition.

Il s’agit, entre autres, des facteurs déterminants pour la réussite d’une transition démocratique, les réformes institutionnelles pendant la transition, les prérequis pour des élections libres et transparentes et le rôle de la Société civile, des partis politiques et des médias en période de transition.

« Plus sûrement, nos capacités seront renforcées, plus rationnellement nous nous acquitterons avec efficacité de cette mission cruciale que le peuple nous a confiée (…) », s’est réjoui le président de la transition, le diplomate à la retraite, Michel Kafando, à l’ouverture des travaux.

Les nouvelles autorités du Burkina Faso font face à des revendications diverses depuis leur prise de fonction. Deux ministres et plusieurs directeurs d’entreprises publiques et privées ont été limogés face à la pression de la rue.

L'élection présidentielle devant mettre fin au mandat de la transition est prévue pour le 11 octobre prochain.
-0-PANA   NDT/BEH/IBA   24février2015

24 february 2015 16:58:25




xhtml CSS