La CEN-SAD opposée aux décisions de la CPI, selon son Secrétaire général

N'Djaména- Tchad (PANA) -- La Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) s'est opposée, dès le début, à la Cour pénale internationale (CPI) et refuse toute atteinte contre le président soudanais, Omar Hassan el-Béchir, a déclaré son Secrétaire général, Mohamed Al-Madani Al-Azhari, devant le 12ème sommet de l'organisation qui s'est ouvert à N'Djaména, la capitale tchadienne.
En présence de treize dirigeants de ce regroupement régional, dont le président soudanais, Omar Hassan el-Béchir, objet d'un mandat international de la CPI, Al-Azhari a noté que cette juridiction n'exercait ses pouvoirs que contre des politiciens et leaders africains.
On rappelle qu'Omar Hassan el-Béchir est arrivé mercredi dernier à N'Djaména pour assister au 12ème sommet de la CEN-SAD qui prend fin ce vendredi.
Le Tchad est signataire des statuts du CPI, mais a refusé d'arrêter le chef de l'Etat soudanais.
Le Secrétaire général de la CEN-SAD a également affirmé que les accusations portées contre le président el-Béchir n'aidaient pas à créer un climat propice au rétablissement de la paix, estimant qu'elles poussaient plutôt les extrémismes et les ennemis de la paix à camper sur leurs positions et à rejeter le dialogue visant à trouver un règlement pacifique par le dialogue.
M.
Al-Madani Al-Azhari a rappelé l'appui de la CEN-SAD au processus de paix engagé à Doha et fait part de la disponibilité de son organisation à y participer et à contribuer à la recherche d'une solution pacifique.

23 يوليو 2010 09:41:00




xhtml CSS