La CEDEAO prône pour un centre régional de contrôle des maladies

Abuja, Nigeria (PANA) - La mise sur pied d'un centre régional pour le contrôle des maladies dans la région ouest-africaine sera bientôt une réalité, si les chefs d'Etat de la région entérinent les recommandations du Conseil des ministres de la CEDEAO qui a récemment tenu une rencontre à Abuja, au Nigeria, a rapporté l'agence PANA.

La recommandation pour la mise sur pied de ce centre est l'une des décisions-clé sur lesquelles sont tombés d'accord les membres du conseil durant leur rencontre de trois jours (les 9, 10 et 11) qui a eu lieu dans la capitale nigériane, dans le but de préparer le Sommet de la CEDEAO, prévu ce lundi à Abuja.

Le projet pour l'établissement d'un centre régional pour le contrôle des maladies découle du besoin de l'organisation sous-régionale de s'équiper davantage pour faire face à des épidémies d'envergure, au lendemain de l'épidémie d'Ébola qui a coûté la vie à plus de 6.000 personnes dont la plupart sont originaires de la région ouest-africaine.

Durant cette même rencontre préparatoire du Sommet de lundi, le conseil a préconisé à la CEDEAO de prendre des mesures idoines pour aider à lever les interdictions de voyage dans les pays membres affectés par le virus Ébola.

Beaucoup de compagnies aériennes ont suspendu leurs vols dans les trois pays affectés par le virus que sont la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia, une situation qui affecte les efforts entrepris pour lutter contre l'épidémie.

Selon l'agence PANA, cette mesure a forcé beaucoup de participants qui étaient venus pour le Conseil des ministres à Abuja, de passer par le Maroc pour pouvoir rallier le Nigeria, mettant ainsi plusieurs jours pour arriver pour un voyage qui, dans les normes, n'aurait dû prendre que des heures.

Les recommandations du Conseil des ministres de la CEDEAO durant leur rencontre vont être soumises à l'approbation des chefs d'Etat et gouvernement qui doivent se rencontrer à Abuja, lundi prochain.

Pendant ce temps, le président du conseil, Hanna Serwaah Tetteh, a exprimé son optimisme de voir l'épidémie d'Ébola perdre du terrain, particulièrement dans les principaux pays affectés.

S'exprimant à la clôture de la réunion du conseil, M. Tetteh, par ailleurs, ministre ghanéen des Affaires étrangères, a déclaré que la maladie est arrivée à un point "où l'on peut apercevoir le vent tourner en notre faveur".
-0- PANA SEG/VAO/BAD/IS/IBA 12dec2014




12 décembre 2014 14:27:18




xhtml CSS