La CEDEAO félicite les pays pourvoyeurs de troupes pour l'AFISMA

Abuja, Nigeria (PANA) – Le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Desire Ouédraogo, a rendu un vibrant hommage aux troupes de la région et du Tchad pour les sacrifices qu'ils consentent au nom de la région et de l'Afrique en faveur de la “liberté et de la paix” au Mali.

“Nous n'oublierons jamais les énormes sacrifices qu'ils consentent, appuyés par un pays frère  (le Tchad) au nom de la solidarité africaine”, a déclaré jeudi M. Ouédraogo au siège de la Commission à Abuja lors de la signature du protocole d'accord entre la CEDEAO et les pays pourvoyeurs de troupes en faveur de l'AFISMA, la mission internationale africaine de soutien au Mali.

Environ 6.000 soldats venant des pays membres de la de CEDEAO et du Tchad ont été mis à la disposition de l'AFISMA entre janvier et juin 2013, avant que celle-ci ne soit transformée le 1er juillet, 2013 en une mission des Nations unies, MINUSMA.

M. Ouédraogo salue le rôle critique joué par ces pays en déployant des troupes en faveur de l'AFISMA, dont l'intervention a balisé la voie à l'élection présidentielle qui vient juste de se tenir au Mali.

“Nous sommes fiers de nos hommes et femmes sur le terrain parce qu'après six mois d'une mission réussie, aucune violation des droits de l'homme ou du droit humanitaire n' a été enregistrée”, a-t-il ajouté.

Le protocole d'accord officialise le déploiement de l'AFISMA, qui est composée de troupes venant de huit pays membres de la CEDEAO – le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Liberia, le Nigeria, le Sénégal et le Togo – en plus du Tchad, dans le cadre de la réponse régionale visant à mettre un terme à la crise politique et sécuritaire au Mali.

“Pour nous de la CEDEAO, notre intervention a été un grand succès, tant sur le plan politique que militaire et sécuritaire, vu l'élection présidentielle libre et transparente du 28 juillet”, a -t-il affirmé.
-0- PANA VAO/ASA/AAS/SOC 01août2013

01 août 2013 23:05:58




xhtml CSS