La CEA invite l'Afrique à consolider son processus de développement

Munyonyo- Ouganda (PANA) -- La Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) a invité jeudi les Etats africains à accorder une plus grande attention à la gestion de leurs processus de développement afin de réduire leur vulnérabilité aux chocs internationaux et de saisir les opportunités actuelles.
S'exprimant à Munyonyo, en Ouganda, au cours de la 17ème Session ordinaire du Conseil exécutif de l'Union africaine (UA), le secrétaire exécutif de la CEA, Abdoulie Janneh, a souligné que les performances économiques appréciables de l'Afrique et son bilan variable sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) nécessitent ces efforts.
Il a estimé que l'Afrique devait rester vigilante et attentive pour préserver ses intérêts au vu des perspectives économiques mondiales peu reluisantes à cause du risque d'une double récession aggravée par l'assainissement des Finances publiques dans plusieurs pays.
"Ce continent a le potentiel d'être un pôle de croissance mondiale et doit, par conséquent, concentrer ses efforts sur la gestion des processus économiques locaux et internationaux pour pouvoir jouer ce rôle", a déclaré M.
Janneh.
Il a salué les progrès enregistrés dans les domaines de l'éducation primaire, de l'autonomisation des femmes et de la réduction du taux de prévalence du SIDA.
Le secrétaire exécutif de la CEA a déploré la persistance de la pauvreté et le manque d'opportunités d'emplois.

22 juillet 2010 14:08:00




xhtml CSS