La CE donne 3,7 millions d'euros aux réfugiés du Sahara

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- La Commission Européenne (CE) a donné 3,75 millions d'euros (4,73 millions de dollars) pour soutenir l'opération du Programme alimentaire mondiale de l'ONU en Algérie pour la prise en charge de plus de 155.
000 réfugiés du Sahara Occidental, a révélé l'agence de l'ONU mercredi.
"Cette contribution est arrivée juste à temps", a déclaré Mahaman Balla, le directeur national du PAM en Algérie.
"Nous étions sur le point d'arrêter toute l'opération", a-t-il ajouté.
Ces réfugiés sont arrivés en Algérie en 1975, rappelle-t-on, après avoir fui un conflit territorial dans leur pays et se sont installés dans quatre camps temporaires près de Tindouf, une ville éloignée, à la frontière avec le Sahara Occidental.
Ils ont dû supporter des conditions climatiques rigoureuses, comme des températures extrêmes en été et en hiver, l'isolement et le manque chronique d'opportunités économiques.
Le PAM aide ces réfugiés depuis 1986.
Alors que des négociations sont en cours pour la paix et le rapatriement, les réfugiés du Sahara Occidental vont devoir rester en Algérie jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée et continuer à dépendre presque totalement de l'aide humanitaire.
"Ils veulent désespérément rentrer chez eux et reprendre leur vie, mais jusqu'à ce qu'un accord de paix soit signé, ils n'ont pas d'autre choix que de rester ici.
Toute une génération est née dans ces tentes avec peu d'espoir d'en partir un jour, à moins qu'un accord ne soit conclu", a déclaré M.
Balla.
Au fil du temps, les priorités des donateurs ont changé et il y a eu d'autres urgences vers lesquelles des fonds ont été dirigés ces dernières années, a déclaré le PAM dans un communiqué de presse.
Environ 40 pour cent de la population des réfugiés a moins de 14 ans et la plupart d'entre eux souffrent de malnutrition sévère.
"Avec des revenus limités, la plupart des foyers n'ont pas les moyens d'acheter de la nourriture", a expliqué M.
Balla.
Les études nutritionnelles menées par le PAM en septembre 2002 ont montré des niveaux élevés d'anémie et d'arrêt de croissance.
En décembre, le PAM a commencé un programme de supplémentation nutritionnelle pour 6.
380 enfants et mères allaitantes malnutris.
Dans un effort visant à signaler le sort de ces gens, le PAM et l'UNHCR ont organisé récemment une mission pour faire visiter ces camps à des représentants de huit pays donateurs: Autriche, Belgique, Finlande, France, Italie, Espagne, Afrique du Sud, l'Office européen d'aide humanitaire (ECHO) et les Etats-Unis, ainsi que des représentants du ministère algérien des Affaires Etrangères.
Cette mission qui a eu lieu du 20 au 23 janvier a conclu que la situation alimentaire des réfugiés était critique et que le taux de malnutrition parmi la population affectait plus de 10 pour cent.
A ce jour, le PAM a reçu des dons s'élevant au total à 17 millions de dollars pour son opération en faveur de ces réfugiés, qui est financée à hauteur de 57 pour cent par l'Algérie, l'Autriche, ECHO, la Finlande, le Japon et les Etats-Unis.

06 février 2004 15:10:00




xhtml CSS