La Banque mondiale mobilise 100 millions de dollars américains pour l’agriculture au Congo

Brazzaville, Congo (PANA) - La Banque mondiale a mobilisé 100 millions de dollars américains pour appuyer les efforts du  gouvernement congolais dans la réalisation de son projet de développement agricole, en vue d’assurer une sécurité alimentaire et réduire ainsi les importations des produits agricoles du pays, a annoncé vendredi son Représentant au Congo, Djibrilla Issa, au cours d'une conférence de presse.

"La Banque mondiale juge que l’agriculture du Congo a un potentiel important et les bailleurs de fonds que sont la Banque africaine de développement, le Fonds du Koweït et le Fonds saoudien sont prêts à soutenir le Congo pour assurer sa sécurité alimentaire et promouvoir les exportations agricoles, d’où cette mobilisation de fonds supplémentaires de la Banque mondiale au Congo",  précisé Djibrilla Issa.

Il a déploré le retard dans la réalisation des 12 projets mis en œuvre dans le cadre de la stratégie de partenariat pays entre le Congo et la Banque mondiale pour la période 2012-2016, soulignant que les problèmes de trésorerie de l’Etat ont retardé le décaissement des fonds de contrepartie aux projets, retardant leur mise en œuvre.

A cet effet, a ajouté Djibrilla Issa, "la Banque mondiale a demandé au gouvernement congolais de définir un montant réaliste des besoins des projets en fonds de contrepartie pour la période 2016-2017 sur la base des plans de décaissement et de passation de marchés des projets".

Selon Djibrilla Issa, le Congo devrait poursuivre et accentuer les réformes économiques du fait de la baisse de ses ressources et du contexte économique, car la Banque mondiale se prépare à entamer le dialogue pour définir un nouveau cadre de partenariat avec les gouvernements, sachant que le cadre couvre la période 2012-2016.

D'après son Représentant au Congo, dans le cadre à l’appui aux réformes intégrées du secteur public du pays, la Banque mondiale compte venir en appui à plusieurs réformes sur la base des priorités définies par le gouvernement par un financement et l’assistance d’un montant estimé à 40 millions de dollars américains.

Le Congo est devenu membre de la Banque mondiale en 1963 et l’appui fourni au Congo par celle-ci, à travers les financement de programmes d’appui technique des projets de développement vise (…) à aider le pays à renforcer les capacités de son administration publique, promouvoir la croissance économique et réduire la pauvreté.
-0- PANA MB/JSG/IBA 02dec2016

02 décembre 2016 10:47:25




xhtml CSS