La Banque mondiale met 500 millions de dollars à la disposition de la Tunisie

Tunis, Tunisie (PANA) - La Banque mondiale a annoncé, jeudi, dans un communiqué, avoir mis à la disposition de la Tunisie un prêt d'un montant total de 500 millions de dollars, soit 1,2 milliard de dinars tunisiens, destinés à renforcer l'investissement privé, à améliorer la sécurité énergétique et à financer les énergies renouvelables.

Le prêt vise à protéger les personnes et familles vulnérables et à faciliter les mesures d'exportation et d'importation, tout en permettant aux petites entreprises d'obtenir des prêts, ajoute le communiqué, précisant que le financement se propose également de faciliter la transition énergétique et d'ouvrir plusieurs secteurs à l'investissement.

Ce soutien se base sur trois aspects dont l'application des nouvelles lois relatives à l'investissement et la suppression de 27 sur les 127 mesures nécessaires au niveau de la Douane.

Le deuxième aspect concerne l'amélioration des réseaux de la sécurité sociale et l'élargissement de la base des bénéficiaires du petit financement, pour le porter de 20.000 à 40.000 dinars, afin d'élargir des catégories des bénéficiaires parmi les plus vulnérables et les entreprises naissantes lancées par les jeunes chômeurs ou les diplômés du Supérieur.

Le troisième aspect est relatif au soutien du secteur énergétique, afin d'assurer les conditions nécessaires à faire de sorte que 30 pc de la production énergétique soient assurés par les énergies renouvelables à l'horizon 2030.

La politique d'endettement extérieur suscite une forte opposition des partis et experts économiques et financiers en Tunisie, qui estiment que les différents gouvernements successifs depuis les événements de 2011 ont alourdi les charges de l'Etat par l'endettement.

La plus importante part de cet endettement est destinée à combler le déficit des budgets et à payer les salaires des fonctionnaires, ont expliqué les critiques, dénonçant une Fonction publique pléthorique à cause des recrutements effectués dans les rangs des partisans de la Troïka, qui a gouverné le pays sous la direction du mouvement Ennehda (d'obédience islamique), au lendemain de l'insurrection populaire de 2011.
-0- PANA YY/IN/JSG/IBA 29juin2018

29 يونيو 2018 09:03:29




xhtml CSS