La Badea va participer au Forum africain d’Investissements et d’Affaires d’Alger

Dakar, Sénégal (PANA) - La Banque arabe pour le Développement économique en Afrique (Badea) participera au Forum africain d’Investissements et d’Affaires, qui aura lieu du 3 au 5 décembre 2016 à Alger, sous le haut patronage de M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République.

Le forum réunira 2.000 hommes d’affaires des pays arabes et des pays africains et sera exclusivement consacré au développement de l’investissement et des affaires en Afrique.

La contribution de la Badea à cet important événement vise le renforcement de la coopération arabo-africaine et d’encourager les relations commerciales entre le monde arabe et l’Afrique dans le cadre du programme de la Badea de financement de l’exportation des produits arabes vers l’Afrique.

Le forum sur le thème «Travailler ensemble pour réussir ensemble» ouvrira des perspectives réelles pour intensifier les échanges commerciaux entre les pays arabes et les pays africains et de contribuer à la mise en œuvre des visions et du plan d’action de l’Union africaine à l’horizon 2063. L'Agenda africain 2063 prévoit notamment un programme visant à multiplier par deux le commerce intra-africain à l’horizon 2022.

Le rendez-vous d’Alger sera l’occasion pour tous les entrepreneurs, les hommes d’affaires et les opérateurs africains désireux d’être parties prenantes dans la relance de l’économie africaine. De même, ce forum permettra d’ouvrir un dialogue entre les décideurs et les acteurs économiques pour traiter directement des possibilités d’investissement, estime-t-on.

Par ailleurs, le volume total des financements approuvés par la Badea depuis 1975 à fin novembre 2016 en faveur des pays africains bénéficiaires a atteint le montant de 5.174 millions de dollars américains, rappelle-t-on. Ces allocations ont permis de financer 621 projets, 683 opérations d’assistance technique, 51 opérations dans le cadre de financement du secteur privé, 38 opérations pour le financement du commerce extérieur et 14 opérations d’aide d’urgence au profit de certains pays touchés par la sécheresse et la désertification.

Les interventions de la Banque en Afrique couvrent 44 pays et certaines organisations régionales, note-t-on. Au niveau sectoriel, les financements de la Badea ont été divers et ont couvert les secteurs des infrastructures, de l’agriculture (production animale et végétale), du développement rural (électrification et approvisionnement en eau potable), d’énergie, d’industrie et du secteur privé et social. En plus des opérations d’assistance technique allouées depuis 1995 sous forme de dons non remboursables.

La politique de la Badea en matière de sélection et choix des projets à financer, consiste à opter pour ceux qui permettent d’améliorer les conditions de vie des populations, de réduire la pauvreté, en particulier en milieu rural et à soutenir la participation de la femme au développement. La Badea s'intéresse aussi aux projets liés à la protection de l’environnement et à la lutte contre la désertification, souligne-t-on.

Afin de tenir compte de la situation économique difficile des pays africains bénéficiaires de son intervention, la Badea a aussi substantiellement augmenté le taux de concessionnalité de ses financements.
-0- PANA PT/BEH/IBA 24nov2016

24 novembre 2016 15:01:22




xhtml CSS