La BADEA octoie 26 millions USD à cinq pays africains

Dakar- Sénégal (PANA) -- La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a octroyé des crédits à cinq pays africains, la République centrafricaine, le Bénin, le Tchad, la Guinée et le Kenya pour un montant total de 26,08 millions de dollars US, selon un communiqué de l'institution bancaire parvenu à la PANA mardi.
La cérémonie de signature de ces cinq nouveaux accords de prêt a eu lieu lundi au Caire en Egypte.
Ces prêts, octroyés par la BADEA à des termes concessionnels, visent à contribuer au financement des projets de développement dans ces pays.
Dans le détail, souligne le communiqué, la République centrafricaine recevra un montant de 3,33 millions de dollars US destiné au financement du projet des centres de Santé.
Ce projet vise d'une manière générale à étendre les services sanitaires dans le pays et à améliorer particulièrement les conditions de santé de la mère et de l'enfant, la réduction de la mortalité due à la grossesse et aux mauvaises conditions d’accouchement, l’amélioration des conditions sanitaires des populations et la réduction de la pauvreté dans sept districts sanitaires du pays.
Concernant le Bénin, il recevra un prêt additionnel d’un montant de 1,85 million de dollars US pour le financement du projet de réhabilitation de la route Akpro-Missérété–Kpédékpo, au sud-est du pays.
Le projet vise à désenclaver cette zone, en assurant une liaison permanente entre les zones de production agricole et la capitale.
Il a aussi pour objectif de réduire les coûts de transport des personnes et des marchandises et la réduction des coûts d’entretien de la route actuelle.
Pour le Tchad, le financement octroyé par la BADEA s'élève à 13 millions de dollars US.
Ce montant est destiné au financement du projet de construction de la route Bokoro-Arboutchatak dont les objectifs sont de renforcer le réseau routier du pays, contribuer au désenclavement des régions desservies, à réduire les coûts de transport par notamment la limitation de l'utilisation des moyens de transport fluvial et d'atténuer l'acuité de la pauvreté dans la zone du projet.
Il constituera également une partie de l'axe d'interconnexion entre les pays arabe et africains.
Quant à la Guinée, la BADEA lui a octroyé 3,60 millions de dollars US destinés au financement du projet de construction de deux bretelles sur la route principale Matoto-Dabompa de la capitale "Conakry".
Le projet vise à améliorer les conditions de circulation des personnes et des biens à l'intérieur de la capitale Conakry et entre la capitale et les autres villes du pays et à réduire les coûts du transport, ainsi que la durée des déplacements.
Le Kenya a obtenu 4,30 millions de dollars US de la BADEA pour le financement du projet d’assainissement de la ville de Garissa, qui vise à contribuer à l'amélioration des conditions sanitaires des populations de la ville de Garissa à travers la réalisation d'un nouveau système de collecte et d'épuration des eaux usées, ainsi qu'à la réduction de la pollution du fleuve de Tana due au rejet direct des eaux usées sans aucun traitement préalable.
Tous ces prêts sont remboursables sur une période de 30 ans, y compris un délaide grâce de 10 ans, avec un taux d’intérêt annuel de 1%, précise le communiqué.
Les engagements de la BADEA en faveur de ces cinq pays africains ont atteint, au 30 mars 2007, un montant total de 460,034 millions de dollars US.
Par ailleurs, les engagements en faveur des 43 pays africains bénéficiaires de son aide ont atteint, au 30 mars 2007, un chiffre total de 3.
242,927 millions de dollars US.
Ces engagements comprennent, outre le financement de projets de développement, les facilités accordées dans le cadre de l’Initiative PPTE, les montants alloués au financement de l’assistance technique et la contribution de la banque au FASAA (Fonds arabe spécial d’aide en Afrique) qui s’élève à 214,2 millions de dollars américains.

05 juin 2007 11:42:00




xhtml CSS