La BADEA construit une trentaine de centres de santé au Bénin

Ouidah- Bénin (PANA) -- La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) appuie le secteur béninois de la santé, à travers la construction d’une trentaine d'établissements sanitaires dans quatre départements du centre et du sud du pays.
D’un coût global de 8,51 millions de dollars américains, le projet "santé 1 BADEA" vise à améliorer les services sanitaires dans le milieu rural.
Il permettra également d’améliorer l’éducation sanitaire et lutter contre la pauvreté.
Outre la construction des locaux, le projet prend en compte les équipements médicaux, les moyens de transport et d’éducation sanitaire.
Vingt quatre centres sont actuellement en chantier et les six autres démarreront avant la fin de l’année, a précisé Dr Mouhamadou Seidou Mama, coordonnateur du projet.
Parmi ces centres, celui situé en bordure de mer à Djègbadji, village de la municipalité de Ouidah (ancien comptoir d'esclaves situé à environ 50 km à l'ouest de Cotonou ), visité dimanche par la délégation de la BADEA, desservira une vingtaine de villages de trois différents arrondissements.
Les populations de ces localités parcouraient entre 15 et 26 km avant d’accéder aux centres de santé de Ouidah, a déploré Christian Kouton, secrétaire général de la mairie de Ouidah.
Démarrés en 2006, les travaux de construction de ces centres prendront fin dans deux mois.
La première intervention de la BADEA au Bénin remonte à 1978, par le financement du projet de création de la Société nationale des ciments (SONACI).
A ce jour, cette institution bancaire a déjà financé 27 projets au Bénin pour un coût global de 122,105 millions de dollars américains, dans les domaines du développement rural, des infrastructures routières, de l’hydraulique et de la santé.
Arrivée à Cotonou samedi dans le cadre d’une tournée régionale au Ghana au Togo et au Bénin, la délégation de la BADEA s’envole mercredi pour Casablanca (Maroc).

09 juillet 2007 19:42:00




xhtml CSS