La BADEA appuie la construction de cités universitaires au Bénin

Cotonou- Bénin (PANA) -- La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) appuie la construction de résidences à l’université de Parakou, deuxième du secteur public située à environ 450 km de Cotonou, la capitale béninoise.
D’un coût global de 4 millions de dollars US, soit 2.
484.
000.
000 FCFA, ce projet est financé à concurrence de 3,20 millions de dollars US, soit 1.
747.
200.
000 FCFA par la BADEA et le reste par le budget national, a précisé ce lundi Vicencia Boco, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique lors d’une concertation avec la délégation de la BADEA en visite au Bénin depuis samedi.
Ce projet vise à améliorer les conditions et le niveau de l’enseignement, augmenter le nombre d’étudiants à l’université par la revue à la hausse de la capacité de logements et l’amélioration des conditions sanitaires.
Il permettra également de réduire le taux d’absentéisme causé par les logements insalubres au profit de 448 étudiants qui viennent de loin.
La première phase du projet comprend la construction de deux résidences universitaires, l’équipement en mobilier pour 448 lits afin de couvrir 22 pour cent du nombre total d’étudiants.
Le projet prend en compte le Génie civil des deux résidences comprenant chacune un bâtiment à trois niveaux d’une superficie de 3.
882 m2, la fourniture de mobilier, l’appui à l’unité d’exécution du projet ainsi que les services de consultants.
L’Enseignement supérieur public béninois est centré autour de deux universités et de 8 Centres universitaires.
Les deux universités publiques (celle d’Abomey-Calavi et celle de Parakou) sont les héritières de l’Université nationale du Bénin (UNB) créée en 1970.
Elles accueillent au total 42.
054 étudiants encadrés par 826 enseignants soit un ratio de 52 étudiants par enseignant.
Le manque d’infrastructures d’accueil constitue un problème crucial dans ce secteur où le déficit de places est estimé à 20.
452 places à Abomey-Calavi et de 2.
680 à Parakou.
L'Enseignement supérieur au Bénin rencontre d'énormes difficultés parmi lesquelles on note l'absence d’équité au niveau de l’accès à l’éducation, l'insuffisance quantitative et qualitative de l’offre d’éducation, le problème d’infrastructures, d’encadrement, de matériels didactiques et la faible capacité de planification, de suivi et de gestion des ressources financières, humaines et matérielles.

09 juillet 2007 13:27:00




xhtml CSS