La BADEA aide la banlieue de Dakar à sortir de l'insalubrité

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le ministre sénégalais des Infrastructures et de l'Assainissement, Abib Sy, a déclaré samedi à l'issue de la visite d'une station de pompage d'eaux usées et d'eaux pluviales à Grand Yoff, dans la banlieue de Dakar, en compagnie du directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), Abdelaziz Khelef, que la réalisation de l'ouvrage a permis de "sortir la localité de l'insalubrité et de la pauvreté".
"Nous avons constaté que Grand Yoff est en train de sortir de l'insalubrité et de la pauvreté avec cet ouvrage", a affirmé M.
Sy, soulignant qu'en 2003, "il était impossible de fréquenter la localité, encore moins prier à la mosquée pendant la saison des pluies, à cause de nombreuses inondations".
Le ministre sénégalais a d'ailleurs indiqué qu'il va commanditer "très rapidement" une étude d'impact sur la santé dans les quartiers où des ouvrages d'assainissement ont été réalisés.
"Nous allons accroître les réalisations d'ouvrage d'assainissement car pendant très longtemps ce domaine a été le parent pauvre des précédents gouvernements", a déclaré M.
Sy.
Pour sa part, le maire de la commune de Grand Yoff, Mamour Guèye dit "noter des améliorations considérables" dans sa localité depuis la réception des ouvrages de la BADEA, invitant à l'occasion les populations à se rapprocher de la municipalité, pour "bénéficier des branchements au réseau à des coûts forfaitaires".
"La mairie va subventionner pour 9.
000 francs (CFA) par famille sur 19.
500 francs exigés pour l'abonnement au réseau d'assainissement" a- t-il indiqué, précisant que le coût normal de branchement se situe entre 80.
000 et 200.
000 FCfa.
Par ailleurs, M.
Gueye souhaite la poursuite de l'extension du réseau, car la réalisation de l'ouvrage n'a permis pour l'instant que la connexion de 3500 nouveaux branchements domiciliaires.
Pour le directeur général de la BADEA, l'objectif recherché dans le cadre de ce projet est en passe d'être atteint, dans la mesure où "il n'y a pas un problème de financement pour résoudre définitivement les problèmes d'assainissement dans les villes au Sénégal".
Le projet d'assainissement de Grand Yoff, dont le financement évalué à 2,1 milliards de FCFA a été assuré par la BADEA, comprend la construction d'un réseau d'assainissement de 19 kilomètres, deux stations de refoulement des eaux, la réalisation de branchements domiciliaires et la fourniture de deux hydro cureurs.

17 novembre 2007 16:56:00




xhtml CSS