L'opposition suspend sa marche de protestation en Côte d'Ivoire

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- La marche des jeunes de l'opposition, prévue initialement samedi à Abidjan, est reportée à une date ultérieure, a déclaré le directoire du Rassemblement des "Houphouëtistes" pour la démocratie et la paix (RHDP), dans un communiqué reçu vendredi à la PANA.
Cette décision a sanctionné plusieurs séances de travail au sein de ce rassemblement qui regroupe le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA) et le Rassemblement des républicains (RDR), deux partis d'opposition se réclamant tous de l'héritage du père de la nation, Houphouët-Boigny.
"Les présidents du PDCI-RDA (Henri Konan Bédié) et du RDR (Alassane Dramane Ouattara) ont décidé de reporter les manifestations prévues le 15 mai 2010 à une date qu'ils fixeront et communiqueront", rapporte le communiqué, qui fait état notamment la volonté des leaders de l'opposition politique ivoirienne, M.
Bédié et M.
Ouattara, d'éviter "un risque d'affrontement et de pertes en vies humaines qui se profile de façon évidente".
Selon la même source, les deux chefs politiques ont voulu "se conformer à l'esprit de paix et de dialogue qui les a toujours guidés (?) leur attachement à la conquête du pouvoir d'Etat par les urnes et non par la violence".
Aussi ont-ils fait part de leur souci de tenir compte de "la nécessité de permettre la bonne tenue des Assemblées annuelles de la BAD (Banque africaine de développement) qui préfigure le retour du siège de l'institution panafricaine en Côte d'Ivoire".
Le RHDP a ainsi accepté d'écouter le camp présidentiel qui a multiplié des démarches pour le convaincre de suspendre son projet de marche afin d'éviter d'entraver la tenue des assises de la BAD, prévues du 27 au 28 mai dans la capitale économique ivoirienne.
La Côte d'Ivoire accorde une grande importance à cette réunion, dans la mesure où elle négocie le retour de la BAD à Abidjan où se trouve son siège originel qui a été provisoirement transféré en juin 2002 à Tunis, la capitale de la Tunisie, en raison de la crise socio-politique en Côte d'Ivoire.
Les dirigeants ivoiriens, ne voulant négliger aucun aspect pour assurer une bonne organisation de cette grande réunion, ont consenti des efforts pour réhabiliter totalement l'hôtel Ivoire qui doit abriter ces assemblées de la BAD.
Des opérations d'embellissement de certains quartiers, dont Cocody, sont en cours à Abidjan.
Au plan de la sécurité, les forces de l'ordre et de défense sont mobilisées pour renforcer le système sécuritaire au cours de la tenue de ces assises.

14 mai 2010 11:25:00




xhtml CSS