L'opposition mauritanienne interpelle l'UA sur le caractère antidémocratique du pouvoir de Nouakchott

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU), un collectif de l’opposition mauritanienne composée de partis politiques, d'organisations de la société civile, de centrales syndicales et de personnalités indépendantes, interpelle les participants au prochain sommet des chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union Africaine (UA), prévu les 01 et 02  juillet à Nouakchott, sur la nature « antidémocratique » du régime mauritanien, à travers un document publié mercredi.

Le FNDU évoque le cas «d’un régime issu d’un coup d’Etat perpétré le 06 août 2008, qui fut condamné en son temps par l’Union Africaine (UA), et qui concentre tous les pouvoirs entre les mains de l’exécutif, réduisant toutes les autres institutions à leur simple expression ».

A titre d’illustration, le document cite le cas de l’Assemblée nationale « transformée en simple chambre d’enregistrement » et la suppression du sénat dont la mission consistait « à veiller à l’autonomie des collectivités locales, et qui a fait les frais d’un rejet d’un projet de révision constitutionnelle ».

Par ailleurs, « le système judiciaire, pierre angulaire de tout Etat de droit viable, est une des premières victimes de cette dérive autocratique, car toujours instrumentalisé pour servir des desseins politiques ».

Au sujet du référendum ayant abouti à la suppression du sénat, le FNDU dénonce plusieurs irrégularités, notamment une consultation organisée en violation des dispositions constitutionnelles : « Engagement de l’administration usant de tous les moyens pour manipuler le vote des citoyens, pression sur les fonctionnaires et employés de l’Etat, usage des deniers publics pour financer la campagne du OUI, interdiction des rassemblements et manifestations favorables au NON, usage exclusif des médias d’Etat en faveur du OUI… ».

Sur le plan économique, le document dénonce « une mauvaise gestion des ressources minières et halieutiques, gestion clientéliste des marchés publics, choix douteux dans le domaine des infrastructures, gestion patrimoniale de l’Etat…».

Le FNDU parle également des problèmes liés à la question nationale, de l’esclavage et des difficultés dans les rapports avec les pays voisins…
-0-PANA SAS/BEH/SOC 28juin2018
      

27 juin 2018 22:36:28




xhtml CSS