L'opposition exige la libération du dirigeant de l'ex-rébellion

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- La coalition de 7 forces politiques de l'opposition ivoirienne (G7), exige la libération "sans délai", d'un dirigeant du Mouvement populaire ivoirien du Grand Ouest (MPIGO), Emmanuel Guéhi, arrêté depuis jeudi soir par six hommes en civil et conduit à l'école de gendarmerie, a-t-on appris lundi, de source officielle.
Dans un communiqué transmis à la PANA, le directoire de ces forces politiques s'est indigné de l'enlèvement dont a été victime M.
Guéhi et a interpellé les autorités ivoiriennes et la communauté internationale, afin de libérer ce responsable du MPIGO.
"Le directoire demande avec insistance, au président de la République, au Premier ministre, au représentant spécial du secrétaire général de l'ONU et au Comité de suivi, de tout mettre en oeuvre pour libérer sans délai, M.
Emmanuel Guéhi", a indiqué le texte.
Mais avant, le directoire de la coordination des Forces Politiques signataires des Accords de Linas Marcoussis et d'Accra II a dénoncé et protesté contre l'enlèvement, le harcèlement et les conditions de détention de M.
Emmanuel Guéhi.
La question sécuritaire a toujours été au centre des préoccupations de l'opposition, depuis le début de la crise ivoirienne et a constitué à cet effet, un des préalables à la reprise du dialogue politique avec le chef de l'Etat, soumis au Premier ministre, le mois dernier.

10 mai 2004 13:15:00




xhtml CSS