L’opposition congolaise mécontente de la participation du président français au sommet de la Francophonie à Kinshasa

Kinshasa, RD Congo (PANA) - L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), d’Etienne Tshisekedi, le plus grand parti d’opposition en  République Démocratique du Congo (RDC), est mécontente de la décision du président français, François Hollande, de participer au Sommet de la Francophonie prévu à Kinshasa du 12 au 14 octobre, a déclaré ce lundi au cours d'une conférence de presse, le secrétaire général adjoint du parti, Jean Marie Vianney Kabukanyi.

"Nous regrettons la décision du président français. Mais ça n’entame en rien notre détermination de continuer à lutter pour la vérité des urnes et pour que Tshisekedi puisse diriger le pays",  a déclaré à la presse Jean Marie Vianney Kabukanyi.

M. Kabukanyi a déploré que "Hollande ait privilégié les intérêts de son pays au détriment de ceux des Congolais", avant d’annoncer l’organisation prochaine par l’UDPS d’une réunion  au cours de laquelle sera décidé ce qui devra être fait.

"Ce qu’il faudra faire sortira de cette réunion. L’UDPS ne restera pas les bras croisés", a-t-il martelé. L’opposition congolaise, rappelle-t-on, considère la participation de François Hollande à ce sommet comme une légitimation de la victoire du président Joseph Kabila à l'élection de novembre 2011 que contestent les partis d'opposition. Des démarches avaient même été menées pour obtenir une délocalisation du sommet comme cela avait été le cas il y a deux ans à  Madagascar.

François Hollande aurait confirmé sa participation au sommet de la Francophonie à Kinshasa et une mission préparatoire des services de sécurité de l’Elysée devra se rendre dans la capitale congolaise dans les tout prochains jours pour organiser la venue du chef de l’Etat.

-0- PANA KON/TBM/SOC  27août2012

27 août 2012 21:40:59




xhtml CSS